L’Algérie et la Guinée s’accordent sur la sécurité et la protection civile

6 Vues, 3 Aujourdhui

En visite en Guinée, le ministre algérien de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, B.Nourredine a été reçu par son homologue guinéen, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, en l’occurrence du général C.Bourema, ainsi que le ministre des affaires étrangères et des guinéens à l’étranger, Monsieur M. Touré.

Une entrevue a réuni les deux hommes et lors de sa réunion avec le ministre guinéen de l’administration territoriale, le ministre algérien aurait fait part de la mise en place des mécanismes de coopération bilatérale en la matière. Il a souligné à cet effet la disponibilité de son département pour l’échange d’expériences, notamment la relance des sessions de formation.

Sur un autre registre, le responsable algérien et lors de son entrevue avec le ministre des affaires étrangères du pays hôte plaidé pour le raffermissement des échanges et la dynamisation des relations avec la Guinée, surtout en ce qui concerne la formation et l’appui technique. Alors que pour son interlocuteur, cette visite du ministre algérien constituerait un symbole fort.

Tout comme il estime que cette visite serait la locomotive de la relance des relations algero-guinéenne. A cet effet, un accord-cadre a été signé entre le ministre algérien et celui de la sécurité et de la protection civile de Guinée, en la personne de C. Abdoul-Kabélé, ledit accord dans le domaine de la sécurité publique et de la protection civile.

L’accord-cadre en question permettrait d’une part l’enrichissement du cadre juridique existant, et d’autre part le raffermissement des échanges entre les institutions de police et de protection civile des deux pays.

Cette visite était aussi une occasion pour l’invité de la Guinée de visiter certaines institutions placées sous la tutelle du ministère de la sécurité publique et de la protection civile de la Guinée. Parmi elles, on citera entre autres : la compagnie mobile d’intervention et de sécurité, le commissariat de Matoto ;  ainsi que la direction nationale de la protection civile située au centre-ville de Conakry, où une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes du crash de l’avion militaire survenu mercredi dernier près de l’aéroport de Boufarik.

Par ailleurs, selon le ministre algérien, son pays serait prêt à accompagner le processus de renforcement capacitaire de la police guinéenne et ce à travers l’organisation de sessions de formation et de perfectionnement dans les différentes spécialités en relation avec la prévention et la lutte contre le crime transnational organisé sous toutes ses formes. De même pour la promotion de la coopération dans le domaine de protection civile, et ce en vue de contribuer à consolider l’engagement et les capacités opérationnelles de la protection civile du pays hôte.

 

Réagissez sur : http://africatopforum.fr

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *