Sommet CEDEAO: la coalition dénonce un vice de procédure dans la décision des chefs d’États

5 Vues, 1 Aujourdhui

Le sommet extraordinaire convoqué à Lomé samedi dernier sur la crise bissau-guinéenne, par le chef de l’État togolais, président en exercice de la CEDEAO, Faure Gnassingbé, s’est également penché sur la crise togolaise. En effet, les chefs d’États ont de nouveau désigné les présidents ghanéen et guinéen Nana Akufo-Addo et Alpha Condé pour aider à une sortie de crise. Les protagonistes de la crise ont été appelés à la retenue.

Ces décisions prises par les chefs d’États de la CEDEAO en présence de Faure Gnassingbé comportent des manquements selon la coalition des 14. « … Nous voulons faire observer qu’il y a un vice dans ce qui s’est fait. Déontologiquement, lorsqu’il y a un conflit entre deux parties et que l’on veut prendre position, on écoute les deux parties. Non seulement on écoute les deux parties, mais on prend…

Lire la suite

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *