Tunisie/Enseignement secondaire: les protagonistes de la crise camperaient sur leurs positions !

4 Vues, 2 Aujourdhui

On ne le dira jamais assez, la crise dans le secondaire en Tunisie aurait ébranlé toute l’actualité de ce pays aux douze millions d’âmes. Une crise qui avait trop duré et ou seule une solution politique ou une volonté des autorités allait régler ce problème qui n’a que trop duré. A cet effet, une réunion  a eu lieu hier, avec les parties concernées au conflit.

Dans l’une de nos récentes publications, nous avons souligné que l’Union Générale des travailleurs de Tunisie était à la recherche d’une solution, et où le secrétaire général adjoint de cette union, T. Sami avait déclaré qu’il n’y aurait pas d’année blanche et que les examens auraient bel et bien lieu au moment décidé. Pour l’Union en question, l’avenir des élèves du secondaire est très important, d’où la nécessité de se pencher sur cette crise et lui trouver des sorties honorables, afin de ne pas exposer l’avenir des écoliers en danger ou en doute.

Ainsi donc, l’Union générale des travailleurs de Tunisie et par l’intermédiaire de son comité administratif réuni hier lundi aurait décidé la levée de la suspension des cours et la remise des notes à l’administration. Cette fois, c’est le S.G T. Nourredine qui avait fait l’annonce du gel de l’arrêt des cours, mais tout en signifiant que les réunions dans son comité poursuivront pendant une période de trois jours. Certains observateurs affirment que cela est motivé par le fait que l’Union voudrait  trouver une solution définitive à la crise qui secoue le secteur.

On annonce de prime abord, que les négociations seront entamées immédiatement avec le ministère de la tutelle ce mardi à partir de 16h pile, et ce au niveau du siège du ministère des finances. Notons que le bras de fer a été engagé entre la fédération de l’enseignement de base, le ministère de l’éducation et le gouvernement. Un bras de fer autours de la nécessite de la remise des notes avant la reprise de négociations. Mais la fédération de l’enseignement secondaire avait répondu par la suspension des cours en date du 12 du mois en cours.

Notons aussi que l’initiative avancée par la fédération des enseignants du secondaire porte sur la reprise de négociations sérieuses avec le ministère de l’éducation. Une reprise qui serait suivie par la levée de la suspension des cours, la conclusion d’un accord entre les deux parties, et ce au plus tard jeudi. Si une solution est trouvée, les enseignants remettront les notes du 1er semestre à l’administration le lendemain, soit vendredi; tout en fixant un calendrier pour les conseils des classes.

Des informations indiquent que le président de la République tunisienne, Béji Caïed Essebssi, aurait reçu dimanche dernier, au palais présidentiel de Carthage, le S.G de l’union générale des travailleurs de Tunisie, T. Nourredine, où les deux hommes auraient discuté sur les possibilités de sortie de crise dans ce secteur de l’enseignement secondaire. Si tel était le cas, il est probable que c’est cela qui a amené l’Union en à lever la suspension des cours.

Nous y reviendrons……

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *