Guinée/Hadja Curtis Oumou Kaba: « si les hommes peuvent diriger ce pays, nous les femmes le pouvons aussi »

La sphère politique guinéenne comme celle de certains Etats africains de l’Afrique de l’ouest est loin d’être tout aussi stable avec une minorité féminine. Femme de poigne engagée en faveur de l’émancipation et de l’autonomisation de la femme en Guinée, Hadja Curtis Oumou Kaba croit en un lendemain propice où les femmes seront à l’avant-garde de la politique dans son pays.

Dans une interview réalisée par Aminata.com, la responsable des Femmes leaders pour la paix et le développement en Guinée s’est clairement prononcée.

Après sa participation à la dernière session des Nations-unies sur les conditions de la femme dans le monde, avec un accent particulier sur l’excision dans son pays, Hadja Curtis reste convaincue qu’une femme pourra prendre les rennes de la Guinée se référant à l’exemple du Liberia, de l’Argentine et de la Grande Bretagne pour ne citer que ces exemples. Cela ne serait possible d’après elle qu’au moment où la parité sera respecté à tous les niveaux.

« Je suis une femme, je sais que nous avons beaucoup de valeurs. Il est rare de voir un homme en pleine réussite qui n’a pas bénéficié de l’appui prononcé d’une femme: la mère, l’épouse, la sœur, tante etc… Il faut qu’on se prenne au sérieux, qu’on s’organise et avancer en rang serré. Si les hommes peuvent nous les femmes pouvons aussi », a conclu l’activiste à l’endroit des jeunes filles et femmes.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.