Maroc: de nouvelles cartes d’identité biométriques pour bientôt !

181 total views, 3 views today

Si dans les pays étrangers, la carte nationale d’identité biométrique (CNIB) était délivrée depuis un bon bout de temps, du moment que la technologie a atteint son seuil dans ces contrées, dans d’autres, ce document est toujours à l’état initial. Au Maghreb, le Maroc et l’Algérie ont déjà lancé cette CNIB. Ce qui a facilité la tâche aux citoyens détenteurs de ce fameux document de circuler librement, sans crainte de le voir détérioré.

La nouvelle technologie fait que les pays en voie de développement veulent avancer, mais à petit pas, quoique certains d’entre eux sont déjà en avance par rapport aux autres, entre autres leurs voisins.

Au Maroc, on annonce que de nouvelles cartes d’identité nationale biométriques seraient lancées vers la fin de l’année en cours, ou au plus tard au tout début de l’année 2019. Elles remplaceront celles lancées en 2008, mais qui ne sont pas assez efficaces que les nouvelles.

C’est ce que nous avons appris de la part de la direction générale de la sûreté nationale qui affirme que cette opération reste la version développée et sécurisée des titres identitaires. Elle est dotée de nouvelles applications de nature à renforcer les critères de sécurité contenus dans ce document. Le coût de ces nouvelles CIN serait revu à la baisse.

Les nouvelles cartes d’identité nationales auront un design plus moderne que l’ancien ainsi qu’un format graphique qui tiendrait compte des spécificités historiques et culturelles du Royaume Marocain. Tout comme on annonce que ces cartes assureraient des services des services plus élargis qui permettraient le cas échéant aux citoyens, ainsi qu’aux secteurs publics et privés d’avoir recours aux données identitaires et biométriques contenues dans ces cartes. Ce qui permettra aussi la réalisation des opérations d’authentification et d’identification.

Il est utile de signaler que les nouvelles cartes d’identité nationales biométriques intégreront des applications dans le but de faciliter l’accès aux services offerts par le reste des administrations publiques et du secteur privé. Ce qui facilitera donc la tâche à ces administrations, vu que la nouvelle CIN possède des avantages avançant avec la nouvelle technologie. Comme quoi, au Maroc, on ne veut rester éternellement dans des documents qui existent depuis déjà une décennie (2008/2018).

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.