Danièle Sassou Nguesso, « Cette chance, je l’ai eue en 1986… »

« Autant de jeunes filles que de jeunes garçons dans cette classe de CM2. Cette chance, je l’ai eue en 1986… Je rêve que toutes les jeunes filles de mon pays puissent bénéficier en 2018 d’une éducation et d’une formation qui s’inscrivent au-delà du clivage généré par la problématique des genres. Malheureusement, nous notons aujourd’hui au Congo une trop forte déperdition des jeunes filles à partir de la classe de quatrième. Et la plus grande des conséquences est qu’elles sont encore trop peu nombreuses à poursuivre des études supérieures. Grossesse, mariage précoce ou encore harcèlement sexuel sont les principales causes de cette déperdition. Alors j’encourage chaque femme qui a réussi à passer par delà ces obstacles à devenir des modèles pour toutes les jeunes filles qui sont contraintes malgré elles ou qui parfois n’osent tout simplement pas. C’est ce cercle vertueux de motivation qui peut et doit aboutir à un éveil collectif et une transformation progressive des mentalités. »  

Danièle Sassou Nguesso

www.danielesassounguesso.website

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.