Bolloré, Canal+, Vivendi : le Togo coincé dans un labyrinthe ?

4 Vues, 1 Aujourdhui

Mis en examen mercredi soir pour « corruption d’agent public étranger et complicité d’abus de confiance, faux et usage de faux », l’intouchable Vincent Bolloré est désormais dans de beaux draps. L’information a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans un ciel bleu et serein. Au Togo, la manière dont le groupe Bolloré s’est vu octroyer la concession du Port Autonome de de Lomé, les tractations financières de Canal+ et les offres de service de Vivendi restent jusqu’alors une énigme.

L’homme d’affaires aurait-il utilisé ou non son agence de communication, Havas, pour faciliter la réélection du président togolais Faure Gnassingbé afin de décrocher des concessions portuaires ? La justice française est sur les pistes. Notons également que le groupe Bolloré est présent en Afrique et au Togo via son groupe de médias Canal+. Selon l’un des rédacteurs en chef du groupe, Canal+ n’est qu’un « instrument de propagande ». Par ailleurs, Vivendi – présent au Togo – est l’une des tentacules du groupe Bolloré. Le géant français aurait-il établi son empire au Togo ?

Pour amoindrir les charges retenues contre lui, Vincent Bolloré, à l’occasion de l’assemblée générale du groupe de communication le 19 avril dernier, a décidé de se…

Lire la suite

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *