L a Tunisie en guerre contre les SMS indésirables

Depuis l’avènement de la téléphonie mobile, on assista dans certaines régions à des dérangements de tout genre, avec des appels par « Bip » et des « SMS » envoyés gratuitement, mais qui sont indésirables. Ainsi donc, au lieu d’utiliser le téléphone à des fins utiles, soit pour les trucs importants ou qui demandent urgence. Au lieu de cela, il est utilisé pour déranger les autres et des fois à des heures tardives de la nuit.

En Tunisie, ce pays n’est pas du reste ménagé par ce genre de phénomènes, d’où l’utilité de mettre en place des mécanismes afin de mettre fin ou au moins limiter que ces choses ne se reproduit à l’avenir. A cet effet, jeudi passé, une convention a été signée au niveau du siège de l’instance nationale des télécommunications. Cette convention en question fera qu’une plate-forme devrait être mise en place dans le but de lutter contre les SMS dit « Indésirables ».

La convention a été signée en présence du président de l’instance nationale des télécommunications, B. Hicham en l’occurrence et le président de l’instance nationale de protection des données personnelles, G. Chawki, sans oublier le président directeur général de l’agence tunisienne de l’internet, en l’occurrence F. Jawher, du président de l’organisation de défense des consommateurs, S. Abdallah, et le président de la chambre nationale des services à valeurs ajoutées, qui a pour nom A.Karim.

L’objectif recherché avant tout, c’est de limiter et lutter contre ces SMS indésirables qui causent des problèmes aux personnes qui les reçoivent et la signature de cette convention viserait certainement à formaliser la collaboration entre les parties prenantes vers la mise en vigueur prochaine de la solution globale et unifiée. Une solution qui consisterait en une plateforme connectée à tous les opérateurs et implémentant un service gratuit pour les utilisateurs de la téléphonie mobile.

Cette solution permettra de se désinscrire du service de réception des SMS publicitaires indésirables ou de toute prospection de nature commerciale ou autre. Ce qui ferait que les citoyens ne seraient pas induits en erreur lorsqu’ils reçoivent ce genre de messages indésirables et qui prêtent à confusion, donnant l’impression que c’est sérieux, mais au fond, il s’agissait de supercherie, si on peut les appeler ainsi.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.