35è session de l’Organisation Arabe pour le Développement Agricole: conjuguer les efforts

5 Vues, 1 Aujourdhui

La 35è session ordinaire de l’assemblée générale de l’organisation arabe pour le développement agricole se déroule actuellement à la « Mer Morte » en Jordanie. Du côté des autorités algériennes, il y’a la participation de son ministre de l’agriculture, du développement rural et de la pêche, B.Abdelkader. Ce dernier a exprimé la totale disposition de son pays à apporter aide et soutien nécessaires à ladite organisation et ce sera dans le but de réaliser la sécurité alimentaire des peuples de la région arabe.

Le responsable du secteur en Algérie aura précisé en outre la disposition de son pays d’apporter l’aide nécessaire et à œuvrer à ce que cette organisation contribuerait à la réalisation de la sécurité alimentaire dans la région arabe d’une manière efficace. Il plaidera en conséquence à la construction d’une coopération arabe efficiente dans le domaine de l’agriculture, se voulant un modèle à suivre sur le double plan régional et international.

Il aurait déclaré en ces termes : « En Algérie, nous continuons à souligner l’importance de l’action arabe commune dans le secteur agricole, rural et de la pêche. Comme nous continuons à encourager l’investissement dans ce secteur économique vital.». Non sans oublier de parler sur les défis que les pays membres devraient relever dans le cadre des changements et développements régionaux et internationaux, bien qu’ils sont complexes et multiples, exigeant plus de coordination et de concentration.

Le ministre algérien a en sus de ça déclaré que son pays est soucieux de consacrer la coopération dans le domaine agricole avec les pays arabes dans le cadre bilatéral ou sous la houlette de l’OADA. Il dira qu’il faudrait assurer les moyens qui garantissent la réussite de l’action de l’organisation et trouver les solutions permettant la réalisation de la sécurité alimentaire dans ce contexte.

Soulignons que l’agriculture est l’un des principaux facteurs de réalisation de la sécurité alimentaire et de consolidation de la souveraineté nationale indispensable actuellement en Algérie. Ce à quoi le ministre dira que son pays est conscient des défis qui l’attendent, ainsi que de cet enjeu de participation au niveau arabe. Un défi à relever dans le domaine de la sécurité alimentaire dans le cadre de l’organisation en question.

Enfin, le ministre algérien soulignait l’importance d’une véritable coopération basée sur l’intérêt des peuples arabes, tout en estimant que malgré les disparités existant entre les pays arabes en matière de moyens, chaque pays arabe dispose de sa propre expérience à partager avec d’autres pays, à travers la coopération technique et agricole.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *