Transfert d’argent: découvrez ces pays africains qui ont reçu le plus de fonds de leurs diasporas en 2017

Depuis plus d’une dizaine d’années, les institutions financières internationales s’intéressent à l’évolution des transferts d’argents en Afrique. Il est donc courant de tomber sur des rapports émanant d’étude en ce sens. Dans cet exercice, la Banque mondiale n’est pas avare en publication de données.

C’est ainsi que dans un rapport publié par l’institution de Bretton Woods le 22 avril, l’on apprend que cinq pays africains captent 80% du total des transferts du continent. En tête le Nigeria et ses 180 millions d’habitants, suivi de l’Égypte et du Maroc. Le Ghana et l’Algérie ferment le peloton de tête.

Le Nigeria est le pays d’Afrique subsaharienne qui a reçu le plus de fonds envoyés par les migrants en 2017, d’après la Banque mondiale. Le pays le plus peuplé du continent a reçu 22 milliards de dollars US durant l’année écoulée contre 19% en 2016.

Toujours selon le même rapport intitulé « Migrations et envois de fonds : développement récents et perspectives » (Migration and Remittances: Recent developments and Outlook), l’Egypte arrive en deuxième position avec 20 milliards de dollars US, tandis que le Maroc occupe la troisième marche du podium avec 7,5 milliards de dollars US.

Après le leader nigérian, deux autres pays de l’Afrique de l’Ouest figurent dans le peloton de tête des transferts d’argents d’immigrés. Le Ghana et le Sénégal. Avec un montant de 2,2 milliards de dollars US pour chacun. Viennent ensuite l’Algérie (2,1 milliards), le Kenya (2 milliards), la Tunisie (1,9 milliard), l’Ouganda (1,4 milliard), le Mali (1 milliard), l’Afrique du Sud (0,9 milliard), l’Ethiopie (0,8 milliard), le Liberia (0,6 milliard) et le Burkina Faso (0,4 milliard).

Le rapport publié en marge des Assemblées de printemps du groupe de la Banque mondiale et du FMI souligne d’autre part que les transferts des migrants représentent une part particulièrement importante du PIB des pays comme le Libéria (27%), des Comores (21%), de la Gambie (21%), du Lesotho (15%), du Sénégal (14%) et du Cap-Vert (13%).

La Banque mondiale indique que globalement, les transferts des fonds des migrants vers l’ensemble des pays d’Afrique subsaharienne sont passés de 34 milliards de dollars en 2016 à 38 milliards de dollars en 2017, grâce notamment à la reprise de l’économie mondiale et à la remontée progressive des prix du pétrole.

Des sources du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), en 10 ans, l’Afrique a reçu 60,5 milliards de dollars US (2016) de la part de ses ressortissants établis à l’étranger, contre 44,3 milliards (2007), soit une hausse de 36%, selon le FIDA.

D’après l’organisation, plus de la moitié de l’argent perçu sur le continent par les familles de migrants est destinée à la satisfaction des besoins primaires tels que l’alimentation, le logement ou l’habillement.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.