Assiba Johnson du REJADD bientôt 1 mois en prison: les Togolais en France font une plaidoirie

Le calvaire du président du Regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement (REJADD), Assiba Johnson, a commencé un mercredi 4 avril alors qu’il a reçu la visite inopinée de certains individus qui l’ont emmené. Il finira à la prison civile de Lomé trois jours plus tard et, y demeure d’ailleurs toujours. La diaspora togolaise en France a manifesté ce 27 avril dans les rues de Paris pour sa libération.

Deux raisons principales ont motivé cette sortie publique des togolais résidant à Paris : la libération d’Assiba Johnson et le départ de l’actuel président togolais Faure Gnassingbé. Par ailleurs, ils exigent le retour à la Constitution de 1992, le droit de vote à la diaspora, la révision du cadre électoral. Le président du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio qui a soutenu l’initiative, a également fait le déplacement pour y participer.

« Nous sommes en train de mener des actions auprès des autorités françaises, afin qu’elles s’impliquent davantage dans la libération d’Assiba Johnson. L’un des leaders de la Coalition des 14 partis de l’opposition ici présent (Ndlr, Nathaniel Olympio) nous a informés des démarches qu’entreprend la Coalition pour la libération du président du REJADD. Nous autres allons continuer les actions ici en France », a confié Danhoui Agbezouhlon, Représentant du REJADD au Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC).

Ayant pris part à la manifestation, des membres du REJADD France dénoncent également l’arrestation et la détention arbitraire d’Assiba Johnson, président de l’ONG au Togo. Ils exigent par conséquent sa libération sans condition. Rappelons que plusieurs Organisations de la Société Civile soutiennent le président du REJADD.

Source: Togo Top Infos 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.