Buhari, premier président de l’Afrique Sub-Saharienne reçu par Trump

Muhammadu Buhari aux Etats-unis. Le président Nigérian en visite officielle à Washington. C’est le premier chef d’Etat africain à être reçu par Donald Trump depuis son arrivée à la maison blanche. Plusieurs sujets sont à l’ordre du jour notamment les questions de sécurité et économiques.

Il faut dire que Trump pensait déjà au président Nigérian depuis plus d’un an. L’invitation remonte à janvier 2017. Donald Trump venait de prendre ses fonctions et avait téléphoné à son homologue nigérian Muhammadu Buhari. 15 mois après les deux hommes se retrouvent enfin. Une rencontre historique et symbolique.

Habituellement la présidence Nigériane ne communique pas sur le calendrier du chef de l’Etat. Une règle qui a été encore respectée cette fois-ci pour cette visite pour laquelle ils ont préféré ne pas faire du bruit.  Mais entre la première puissance économique mondiale et la première puissance économique d’Afrique, les affaires sont forcément l’une des préoccupations majeures. Les Etats Unis veulent augmenter les échanges avec le Nigeria. Le pays africain importe justement déjà deux fois plus de produits chinois que de produits américains.

5ème partenaire commercial du Nigéria, les Etats-Unis veulent bousculer le classement. L’an dernier le ministère du Commerce et de l’Industrie nigérian a conclu avec son homologue américain un protocole d’entente pour accélérer le courant d’affaires. « Nous voulons renforcer nos liens commerciaux avec l’Afrique, les Etats-Unis veulent être un partenaire économique de choix pour l’Afrique pour créer des emplois et de la richesse dans nos pays. Avec le président nigérian  nous avons parlé d’abattre les barrières commerciales. Ces mesures permettraient aux entreprises américaines et nigérianes d’investir et nous investirons substantiellement au Nigéria s’ils peuvent créer les conditions nécessaires », a indiqué Donald Trump.

Mohammadu Buhari pour sa part tout en acceptant ces investissements américains veut à tout prix continuer par maitriser son pétrole : « Nous accueillons avec grand plaisir l’augmentation des investissements américains, en particulier dans le secteur non pétrolier» a-t-il répondu

Les questions sécuritaires, militaires et le partenariat stratégique entre les deux pays étaient donc au menu. Le président américain a évoqué la vente récente de douze avions militaires Super Tucano au Nigeria pour un montant de 600 millions de dollars. L’accord de principe de cette vente avait été conclu par le président Obama mais la vente avait été bloquée en raison des préoccupations américaines sur les atteintes aux droits de l’homme dans le pays. Donald Trump assure que des négociations sont par ailleurs en cours pour la vente d’hélicoptères.

Le Nigeria s’intéresse à cet avion de chasse car il présente des propriétés adaptées à son terrain. En effet, le plus gros problème auquel est confrontée l’armée nigériane, c’est le fait qu’elle utilise du matériel inadapté. Avec les Super Tucano, plusieurs possibilités seront envisageables dans la lutte contre les terroristes.

L’autre aspect souligné c’est Agriculture et transport. Le président Nigérian devrait participer aussi à une rencontre avec des industriels américains de l’agro-business, en particulier de l’élevage laitier. Les besoin en investissement du Nigéria sont grands surtout en termes de modernisation de son agriculture.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.