« Kamissa »: un film de Guy Kalou pour lutter contre les grossesses en milieu scolaire

19 Vues, 2 Aujourdhui

Guy Kalou, le bel acteur et réalisateur ivoirien frappe fort avec sa nouvelle sortie au cinéma. Le 30 avril dernier, l’acteur a dévoilé Kamissa, son tout premier long métrage en tant que réalisateur.

D’une durée de 2 heures 20 minutes, le film dénonce le phénomène des grossesses en milieu scolaire. Un éveil à la conscience de tous les acteurs allant des élèves, enseignants aux parents d’élèves.

En effet, les grossesses en milieu scolaire sont un vrai problème en Afrique subsaharienne, notamment en Côte d’Ivoire. L’acteur estime que « …en tant que cinéaste, il fallait faire un film pour la population qui allait faire bouger les choses. »

Dans son rôle d’éducateur, M. Lamine Bassory dans le film, Guy Kalou nanti de son expérience, va lutter contre vents et marées pour l’institutionnalisation de l’éducation sexuelle en milieu scolaire.

« Les grossesses en milieu scolaire ont plusieurs causes qui constituent les principaux tableaux du film, notamment la démission des parents, le niveau de l’encadrement à l’école et le volet relatif à l’autorité publique. Il y a une cassure entre les parents et les encadreurs, chacun rejette la faute sur l’autre. Il faut établir un pont entre la famille et le milieu scolaire pour lutter efficacement contre le phénomène », déplore-t-il.

Le film « Kamissa » a été présenté en même temps que le roman « Kamissa », une oeuvre de Victoire Kalou, l’épouse du réalisateur.

« J’ai commandé le scénario avec elle (sa femme). C’est arrivé à un moment de l’écriture que lui est venue l’idée du livre car elle était satisfaite de ce qu’elle écrivait. Mais le roman est plus accompli que le film. Les fans qui viendront voir le film devront donc se procurer le roman pour découvrir d’autres choses encore plus intéressantes. », explique l’acteur et réalisateur.

La présentation des œuvres a été également l’occasion du lancement de la caravane cinématographique et littéraire sur l’éducation sexuelle dénommée « PLANET BABIWOOD DAY’S 2018 ». La caravane  sillonnera les artères des villes ivoiriennes.

Le ministre de la Promotion de la Jeunesse de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré après avoir félicité les acteurs et initiateurs du projet, a lancé un message à l’endroit des parents.

« J’en appelle au sens de la responsabilité des parents d’élèves afin qu’ils s’impliquent davantage dans l’éducation et dans la formation de leurs enfants, tout au long de l’année scolaire, en se rapprochant de l’administration de l’école et en veillant à leur assurer un meilleur encadrement », déclara-t-il.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *