Ghana: la présidence statue définitivement sur la question de l’homosexualité

Accusé de vouloir légaliser le mariage homosexuel dans son pays le Ghana, le président Akufo-Addo a décidé de réagir. Si la légalisation de l’homosexualité a secouée les Ghanéens il y a quelques mois, la question n’est plus d’actualité.

Dans un communiqué officiel de la présidence en date du 02 mai dernier, le gouvernement Addo a été plus que clair : « Ce ne sera pas sous sa présidence (Akufo-Addo) que le mariage entre personnes de même sexe sera légalisé au Ghana », stipule le communiqué.

Il a par ailleurs attiré l’attention sur le fait que « le président reste concentré sur la réalisation de ses promesses et l’amélioration de la qualité de vie du peuple ghanéen ».

Cette sortie de la présidence est une réponse à Johnson Asiedu Nketia, secrétaire général du NDC (parti d’opposition), qui avait déclaré le 28 avril dernier, que le chef de l’Etat aurait l’intention de légaliser les mariages homosexuels dans le pays.

Outre le communiqué de la présidence, les réactions de quelques membres du gouvernement sur le sujet ont été vives. « L’homosexualité et le lesbianisme ne sont pas propres aux Ghanéens», avait réagi le ministre Ghanéen de l’Information, Mustapha Hamid, ajoutant qu’« il est inconcevable que l’occident veuille nous imposer des cultures étrangères. En ce qui me concerne … c’est un non-événement».

La partie semble perdue pour la population LGBT qui revendiquait la décriminalisation et la légalisation de leur tendance sexuelle qui semble inconcevable pour la majorité des Ghanéens.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.