« Laissez Bolloré en paix et posez-vous les bonnes questions ! », Gerry Taama

L’un des fondateurs du groupe des Centristes togolais trouve que dans l’affaire de la mise en examen du milliardaire Bolloré, « M. tout le monde en parle et s’est mué en spécialiste de droit des affaires ». Pourquoi mène-t-on le débat sous l’angle du pillage des ressources nationales du Togo ?, s’interroge Gerry Taama. Pour lui, le vrai problème n’est pas là.

« Avant Bolloré, qui gérait le terminal à conteneurs du port de Lomé? Progosa qui est dirigé par un ancien associé de Bolloré, lui aussi Français. Cette affaire est strictement franco française. (…) Bref, ça ne sert à rien de crier panafricanisme ou indépendance si nous ne sommes pas en mesure de gérer efficacement nos pays. Si jamais un dirigeant togolais décide un jour d’expulser les Chinois, Indiens, français et Libanais de ce pays, c’est le jour là que nous découvrirons que notre fameuse indépendance tient à peu de choses, et que l’économie va s’écrouler à une vitesse impressionnante », explique-t-il.

« Pourquoi des Togolais ne peuvent-ils pas gérer notre terminal? La réponse est toute simple. Nous avons essayé, et ça na pas marché. De toutes les usines lancées en grande pompe dans les années 80 sous Eyadema, seule la sucrerie d’Anié a résisté au temps et à la mauvaise gestion, car exploitée en autonomie par des Chinois », justifie-t-il en… Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *