Burkina Faso: le mea-culpa du parti de Blaise Compaoré au peuple

Pour la première fois depuis le départ du pouvoir de Baise Compaoré, le Congrès pour la Démocratie et le Progès (CDP), le parti de l’ancien président a reconnu avoir causé du tort au peuple burkinabé dans la conduite du pouvoir.

En marge de son congrès ordinaire  samedi, le parti a par la voix d’Eddie Komboyigo, l’actuel président du parti présenté ses excuses aux burkinabés pour les torts causés lors du règne de l’ancien leader du parti Blaise Compaoré.

« Le CDP connait que tout n’a pas été parfait lorsqu’il exerçait le pouvoir », a déclaré M. Komboyigo samedi lors de l’ouverture du congrès du parti.

Selon lui, malgré les acquis indéniables de son parti dans l’exercice du pouvoir, celui-ci a connu « des insuffisances et des échecs dans la mise en œuvre de sa politique ». Le nouveau président du CDP a affirmé que son parti assume des « parts de responsabilité » pour ne pas avoir répondu « aux exigences des populations ».

Pour toutes ces raisons, M. Eddie Komboyigo a demandé pardon au peuple burkinabé au nom de son parti, rapporte BBC. « Le CDP demande humblement pardon à notre peuple pour tous les actes posés et qui ont contrarié ses aspirations quotidiennes », a laissé entendre M. Komboyigo.

A l’en croire cette excuse, n’est qu’une invite dans le but de s’asseoir autour de la table pour « une réconciliation sérieuse » afin de « bâtir une nation unie, forte et prospère »

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.