Mauritanie : Les médecins généralistes passent à l’action !

8 Vues, 2 Aujourdhui

Dans les pays en voie de développement, les problèmes au quotidien existent et existeront toujours, tant il est vrai que les choses ne marchent pas comme le souhaitent les citoyens des pays concernés. Des manques existent et rendent la vie difficile, et des fois le moral est à plat, car tout simplement, ceux qui vivent les problèmes au quotidien, ne savent point à quel saint se vouer.

D’ailleurs, si on prend l’exemple de l’Algérie, et plus particulièrement dans la région de Kabylie, la grogne fait que les contestataires passent souvent à l’action, car n’ayant pas des échos favorables, d’où les autorités qui ne sont pas attentives à leurs doléances. Des décisions radicales sont prises souvent pour étancher la soif et alerter ces mêmes autorités et les mettre devant le fait accompli.

Dans la plupart des cas, ça marche car les responsables à tous les niveaux réagissent positivement, soit pour calmer les esprits ou bien pour régler les doléances et autres problèmes soulevés par les protestataires. C’est le cas aussi dans les pays voisins, tels que la Tunisie , le Maroc, et la Libye. Des pays dont les problèmes ne cessent de s’accroître, rendant la vie difficile.

En Mauritanie, c’est presque le même cas, où après des mois d’attentes pour voir les situations des uns et des autres s’améliorer, mais au lieu de cela, elles compliquent l’existence. Ainsi donc, la grève à laquelle ont appelé les  médecins spécialistes et généralistes du service public a été entamée dés ce Lundi. Un arrêt de travail d’où une grève générale qui reste ouverte (Selon des échos). La décision de faire grève est venue, selon les mêmes échos après des semaines de grèves périodiques, qui souvent n’ont apporté rien de nouveaux.

La quasi-totalité des médecins du secteur public se sont mis en grève et, ce,  après que les négociations avec le gouvernement qui ont  débuté, il y a 18 mois, soit depuis l’année 2016 n’ont rien apporté de concret, et où les choses n’ont pas bougé d’un Iota.

Pour les revendications signalées et portées haut par les médecins grévistes, on notera qu’ils demandent entre autres l’amélioration de leur cadre de travail, la gratuité des frais d’urgence, la fourniture de médicaments de qualité. Ils exigeraient aussi d’homologuer les prix des prestations médicales. En tous les cas, les protestataires ne comptent pas s’arrêter là,  et exigent  du gouvernement mauritanien la satisfaction de leurs revendications.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *