La BAD célébre l’Afrique le 25 mai prochain

7 Vues, 1 Aujourdhui

En prélude à la 53è Assemblée annuelle de Banque africaine de développement (Bad), la Journée du 25 mai sera exclusivement dédiée à l’Afrique. L’Institution veut profiter de cette journée pour commémorer la date de création (25 mai 1963 ) du feu OUA, aujourd’hui Union Africaine.

L’information a été portée à l’endroit du public par le secrétaire général de la BAD, Vincent Nmehielle. Pour lui, « ce qui va être tout particulier cette année lors des Assemblées annuelles sera la célébration de la Journée de l’Afrique, un événement diplomatique que les ambassadeurs africains basés en Corée vont mettre en lumière ».

Placée sous le thème « Accélérer l’industrialisation de l’Afrique » cette Assemblée annuelle 2018 permettra au Conseil des gouverneurs, l’instance suprême de décision et de contrôle de la Banque, de procéder à l’examen du rapport annuel sur les finances, les opérations et les autres activités de l’institution du dernier exercice, a ajouté Vincent Nmehielle.

« Les gouverneurs – généralement les ministres des Finances ou gouverneurs des banques centrales représentant les 80 pays membres du Groupe de la Banque vont également adopter des résolutions sur les décisions clés et les conclusions issues de leurs délibérations. Ils discuteront du rôle déterminant de la Banque dans la réalisation des Objectifs de développement durable et des plans de financement des opérations qui y sont associées ».

Une série de sessions de partage des connaissances, destinées à générer de nouvelles idées pour financer l’industrialisation du continent sera au menu de ce programme. Les sujets concernant le développement de l’Afrique seront débattus.

Il faut soulever que l’Afrique a besoin de ces moments de réflexion pour pouvoir trouver des solutions idoines aux problèmes de pauvreté.

Le thème de cette année est d’actualité  quand on sait que l’Afrique regorge beaucoup de ressources mais son industrialisation peine à décoller. Cette initiative de l’institution bancaire  sera un appui nécessaire pour les grands décideurs et les partenaires techniques de l’Afrique.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *