Togo: des individus mal intentionnés donnent du fil à retordre au HCCRUN

13 Vues, 2 Aujourdhui

Créé sur proposition de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN)a pour mission de procéder à la mise en œuvre des recommandations et du programme de réparation élaborés par ladite Commission

Lancé le 18 mars 2015, le HCCRUN procède à l’indemnisation des victimes des violences politiques au Togo depuis mars dernier. Pour ce faire, elle dispose d’une enveloppe financière de 2 milliards de FCFA, octroyés par l’Etat togolais. Seulement voilà. L’odeur des billets de banque a vite fait d’attirer les filous.

En effet, l’institution que dirige Awa Nana Daboya se plaint d’agissements indélicats. Selon les responsables de l’organisme, des individus malintentionnés se font passer pour d’autres afin d’encaisser les chèques d’indemnisation.

Aussi, des personnes portant les mêmes noms et prénoms se présentent pour être réparées. Des attitudes qui ont fortement déplu à l’organisation qui, pour limiter les fraudes, a dû interdire la présentation des cartes d’électeur pour les règlements.

« Autant nous avons voulu satisfaire un grand nombre de victimes, nous avons fait admettre à la banque UTB, notre partenaire, qu’on serve les victimes avec les cartes d’électeur. Et là, il y a eu des ignominies, notamment dans la région de Kpalimé, Kloto et Danyi. Des petits malins qui n’étaient pas victimes du tout ont profité de l’occasion pour se présenter. Mais très vite, on les a détectés. On leur a restitué ce qu’ils ont indûment perçu », a signalé la présidente de l’institution.

Des informations de l’équipe du HCRRUN, plus d’un millier de victimes seront indemnisées dans la région des plateaux. « Atakpamé étant la région où les violences ont connu une importance gravissime, nous avons recensé près d’un millier de victimes que nous allons servir en victimes non vulnérables pendant les deux semaines à venir. Donc c’est le début des indemnisations dans Atakpamé et ses environs », a souligné Awa Nana Daboya.

L’ouverture des opérations dans cette région du pays s’est effectuéelundi dernier. Madame Daboya a invité à la patience les victimes qui ne retrouvent pas encore leur nom sur la liste.

D’après elle, il s’agit d’une première vague d’indemnisations et que d’autres répertoires suivront au fur et à mesure que l’Etat mettra les moyens à la disposition de son équipe.

Pour rappel, les 2 milliards reçue du gouvernement par le HCCRUN servira à indemniser 2.475 victimes dans un premier temps.
Au total 22.415 victimes ont été identifiées par la CVJR.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *