Congo: guerre de succession au sein de la famille Sassou Nguesso

La sourde guerre qui alimente la famille Nguesso autour de la succession au pouvoir ne tardera pas à éclater d’après plusieurs analyses. Dans le N°776 de la Lettre du continent, il en ressort que la bataille de succession a débuté le 02 mai dernier avec la sortie du livre du fils préféré du chef d’Etat Congolais.

L’œuvre “Ce que je crois”, « livre-programme » d’après l’opinion public, est une manière forte utilisée par Denis Christel Sassou Nguesso alias « Kiki » pour faire son entrée dans la bataille pour la succession de son père.

Les aspirants à la magistrature suprême du Congo au sein de la famille sont pourtant nombreux. Sur la liste, figure Edgar Nguesso, colonel des Forces armées congolaises (FAC) et actuel directeur du domaine présidentiel.

Ce dernier, d’après la Lettre du Continent, a le soutien de plusieurs autres enfants et neveux du président Congolais, provenant du « clan Dirat » du nom de la première épouse du chef de l’Etat. Il est notamment composé des filles de Sassou Nguesso : Julienne Johnson, Ninelle Ngouélondélé et Cendrine Sassou Nguesso.

De la même source, nous retenons que ‘’Kiki’’, le député d’Oyo avec le soutien de sa controverse sœur Claudia alias « Coco », devra par ailleurs affronter un autre de ses ambitieux cousins : le général Jean Dominique Okemba dit « JDO », également patron du Conseil national de sécurité (CNS, renseignements). Il a le mérite de contrôler la plupart des administrations publiques et les régies financières du pays.

Il faut souligner que même si la bataille s’annonce rude pour les différents aspirants, le président Denis Sassou Nguesso n’a pas pour l’heure annoncé un quelconque retrait de la scène politique. Seul le plus habile des aspirants à se faire nommer secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), la formation au pouvoir, avant la fin de l’année d’après les analyses, pourra espérer accéder au fauteuil présidentiel lors du scrutin de 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *