Distinctions honorifiques au Togo: le groupe Toofan oublié par Faure Gnassingbé ?

48 Vues, 1 Aujourdhui

L’affaire des décorations continue d’alimenter les discussions au Togo avec à la clé, une interrogation majeure: le groupe musical Toofan serait-il le grand oublié de ces distinctions honorifiques?

En effet, à la veille de la commémoration du 58è anniversaire de l’indépendance du Togo, près d’une cinquantaine d’hommes et femmes, ont été élèves à des rangs honorifiques par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, pour services rendus à la nation.

Dans le lot, l’on comptait des ministres, des officiers, des hommes d’affaires, des acteurs culturels et ceux issus du monde entrepreneurial.

Si ces différentes distinctions ont pour but de favoriser et de récompenser les œuvres de taille des Togolais, eh bien, le duo célèbre du groupe Toofan, devrait logiquement figurer sur la liste des personnalités décorées.

Dans la mesure où Masta Just et Barabas demeurent des acteurs incontournables dans la promotion de l’identité musicale togolaise notamment son exportation sur la scène internationale.

Raflant plusieurs pris internationaux qui récompensent leur talent et la qualité de leurs œuvres, les « Fils du vent » ont conquis l’Afrique, comptent des millions de fans à travers le monde et sont adulés partout où ils posent leurs valises. En d’autres termes, les deux jeunes Togolais sont considérés à juste titre comme de véritables Ambassadeurs. Autant de qualificatifs qui méritent une reconnaissance symbolique à leur égard.

Mais, grosse a été la déception de l’opinion togolaise quand l’on s’est rendu compte que le groupe Toofan figurait parmi les grands oubliés de cette cérémonie prestigieuse de remise de décoration.

Pour nombre d’observateurs, les distinctions honorifiques sont en passe de perdre toute leur valeur au Togo.

« Si des médailles qui consacrent pourtant de riches parcours chacun, selon son domaine professionnel et ses compétences semblent donner l’impression d’être désormais réduites au rang de cadeaux offerts à qui on veut », écrit pour sa part notre confrère Fraternité.

Vivement que les autorités compétentes revoient les critères de sélection des personnalités à distinguer afin de cette cérémonie républicaine puisse valoir à l’avenir, tout son pesant d’or.

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *