Maroc : Prix du carburant : Une marge moyenne de 0,96 dirham

Dans certains pays et avec l’austérité lancée, il y’a de cela quelques années, les prix des produits alimentaires et autres montent comme une flèche, alors que les salaires moyens n’arrivent pas à subvenir aux besoins réels des familles. Certains n’arrivent même à terminer le mois comme il le faut. Alors-là ceux qui possèdent des véhicules, d’où le gazoil !..

L’exemple de la Tunisie et l’Algérie, deux pays Maghrébins, dont les effets de l’austérité affichée par les pouvoirs publics depuis plus de trois ans commencent à avoir son effet négatif d’où la manne financière qui rend la vie dure aux citoyens. Tous le monde espère que la situation économique change et que les salaires seraient revus à la hausse.

Si on parle des prix du gazoil dans certains pays maghrébins entre autres, on voit bien qu’ils étaient souvent révisés à la hausse. Des citoyens étaient obligés dés lors de vendre leurs véhicules avec des prix acceptables, afin de ne pas souffrir et d’avoir d’autres faux-frais à leurs charges.

Bref, au Maroc, l’on parle que le parlement suit avec intérêt la situation des prix du carburant, le gasoil en premier lieu. Ca parle en outre que la commission des finances de la chambre des représentants se réunira mardi prochain (15 Mai) pour justement discuter sur le rapport de la mission d’information parlementaire sur le prix du carburant.

On atteste que le document en question élaboré à cet effet parle d’une marge moyenne de moins d’1 dirham le litre, soit 0,96 dh. Cette marge serait partagée entre les détaillants et les sociétés de distribution. Notons que l’état a réussi à économiser 35 milliards de dirhams par an et ce suite à la libéralisation des prix du carburant. Ceci étant, la compensation est payée par le contribuable pour le profit des automobilistes.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.