Togo: débat public sur les mesures de transparence dans les industries extractives

Afin de marquer la clôture de la campagne de dissémination qui s’est déroulée à l’intérieur du Togo, un débat public est organisé mardi à Lomé par le Secrétariat Permanent de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives au Togo (ITIE-TOGO), en collaboration avec le Projet de Développement de Gouvernance Minière (PDGM).

Ceci, bien avant le grand forum national de redevabilité du secteur minier au Togo prévu sur mercredi. Pendant trois jours, les acteurs de ce secteur vont mesurer l’impact de la mise en œuvre de l’ITIE sur le quotidien des communautés locales pour mieux définir les objectifs de la mise en œuvre du processus.

Une fois dans leurs différents groupes de travail, ils réfléchiront sur la mise en place d’un cadre d’échange pour une réelle contribution au développement du secteur minier au Togo d’une part et d’autre part de la proposition d’une charte pour la mise en place d’un outil pratique de partage d’accès à l’information sur les enjeux et les problématiques liés à l’exploitation minière industrielle et artisanale au Togo.

« Chaque année, après la publication des rapports ITIE TOGO, nous organisons une campagne de dissémination et au cours de cette campagne nous avons toujours réalisé des débats autour des résultats autour de ces rapports. Nous avons organisé ces débats publics à l’intérieur du pays, dans les régions administratifs et dans les localités minières. Le débat national d’aujourd’hui clôture la campagne de dissémination qui a été effectué à l’intérieur du pays », a confié Didier AGBEMADON, Coordonnateur National de l’ITIE TOGO à cet égard.

Les échanges de mardi ont tournent autour des résultats de la mise en œuvre de l’ITIE-TOGO, de l’expérience de la transparence dans des contextes troublés par des conflits socio économique et politique, les retombées de la mise en œuvre de la Norme ITIE sur les conditions de vie sociale dans les communautés proches des sites d’exploitation minière : cas de la préfecture de Vo, ainsi que les leçons tirés de la mise en œuvre de l’ITIE pour améliorer la gouvernance du pays et accroître la contribution du secteur extractif dans l’économie nationale.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.