Togo: quelles approches pour un meilleur développement du marché des assurances?

95 total views, 1 views today

Les populations pauvres ne seront plus en marge du produit d’assurance. Les directeurs généraux des sociétés d’assurance, les directeurs des sociétés et cabinets de courtages en assurances et les acteurs de la société civile veulent relever le défi du déficit d’information et de communication à l’égard des clients.

Pour atteindre cet objectif, l’Association professionnelle des assureurs-conseils du Togo (APAC Togo) initie, ce début de week-end à Lomé, un cadre d’échanges dont les recommandations seront de nature à promouvoir davantage ce secteur et à amener les assurances vers les populations. Une telle initiative veut également rendre visible l’APAC-Togo et démontrer au public son utilité.

En effet, cette association vieille de trente (30) ans qui n’a jamais fait parler d’elle regroupe 32 sociétés de carrière de courtage et veut faire asseoir la crédibilité, la notoriété des assureurs en parvenant à surmonter les petits écueils qui existent souvent entre les compagnies d’assurance et les courtiers.

« Plusieurs défis qui freinent le développement de ce marché qui a besoin d’être assainis, sont donc à relever » a déclaré José Symenouh, le président de l’association.
Pour lui, « l’assureur conseil togolais n’a pas encore atteint son épanouissement et a besoin qu’on lui donne la place qui devrait être la sienne parmi les acteurs de l’assurance. Et pourtant sous d’autres cieux, c’est lui le faiseur de roi ».

Plusieurs communications seront développées. Déjà celle de Souleymane Ayeva, Directeur national des assurances, stipule que « le marché togolais des assurances se caractérise par une certaine inertie comparativement aux marchés d’assurance du Sénégal, du Cameroun et de la Cote d’ivoire »

Pour lui cette rencontre est l’amorce d’une certaine prise de conscience pour briser cette inertie. Il faut noter que jusqu’à fin décembre 2016, le marché constitué de 13 compagnies a réalisé un chiffre d’affaires de 53 milliards de FCFA.
Mis en place depuis juin 1988, l’APAC-Togo vise à veiller à l’équilibre du marché des assurances, et à la qualité déontologique des prestations des assureurs conseils. Elle est dirigée depuis septembre 2017 par José Symenouh, lui-même PDG de La Protectrice Assurances.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.