Revenus pétroliers: les autorités kényanes pour un partage plus équitable

Les autorités kényanes viennent de conclure un accord sur le partage des revenus pétroliers du pays. Alors que les populations de Turkana, localité où des gisements de pétrole ont été trouvés en 2012, estiment avoir été marginalisées, le président Uhuru Kenyatta se montre plutôt beaucoup plus sensible aux doléances de celles-ci.

Il  vient en effet d’annoncer que 75% des recettes pétrolières iront désormais au gouvernement central du Kenya, 20% au gouvernement du comté et 5% à la communauté locale.

La région de Turkana est parmi les régions les moins développées du pays. Cependant, cette nouvelle répartition permettrait de changer un tant soit peu la donne.

Le président Uhuru Kenyatta table beaucoup sur l’or noir, qui pour lui deviendra la source majeure de revenus pour le Kenya d’ici 2021.

A en croire BBC, le gouvernement kényan avait tenté de réduire l’allocation destinée à Turkana arguant que l’économie locale ne serait pas en mesure d’absorber un afflux soudain de liquidité.

Cet obstacle levé, le problème est apparemment résolu. Les exportations à petite échelle pourront commencer très prochainement.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.