Maroc/Guatemala: un projet de jumelage qui tomberait à l’eau !

83 total views, 3 views today

La décision du président Américain de délocaliser le siège de son ambassade vers Jérusalem continue de susciter moult interrogations, indignations et colère dans des pays ayant apporté leur soutien à la Palestine. Des responsables de pays qui auraient dénoncé ce qu’ils appelleraient un coup de force des Etats-Unis, alors qu’ils envisagent d’autres solutions au conflit Israélo-Palestinien.

D’autres pays ont suivi la décision du président américain, c’était au tour du Paraguay de prendre la même décision, en délocalisant son ambassade vers cette ville sainte. Selon certains observateurs de la scène politique, ces décisions ne sont pas faites pour calmer les esprits et rendent le conflit de plus en plus délicat.

Le Guatemala est le troisième pays au monde à décider de transférer son ambassade à Jérusalem. Ce qui amené des autorités de certains pays à prendre des décisions de rupture de relations diplomatiques avec eux. Ainsi donc, au Maroc, un projet de jumelage entre les villes de « Rabat » et « Guatemala Ciudad » devait voir le jour, mais il serait à l’état actuel suspendu par les autorités marocaines, pour justement protester contre le transfert de l’ambassade du Guatemala vers la ville de Jérusalem.

L’on ignore si cette décision est provisoire ou elle sera irrévocable, mais elle a été faite par le maire-adjoint de Rabat, où dans une déclaration faite, on peut lire que suite à la décision du Guatemala d’établir une ambassade à Al Qods (Jérusalem), le conseil municipal de Rabat a décidé à l’unanimité de suspendre l’examen d’un projet de jumelage avec la ville de Guatemala en signe de solidarité avec le peuple palestinien.

Rappelons que pour avoir protesté contre le transfert du siège de l’ambassade américaine à El-Qods, une soixantaine de palestiniens ayant participé à des manifestations pacifiques ont été tués, sans oublier que pas qu’une centaine et des centaines ont été blessés par l’armée israélienne, causant un émoi général de la communauté internationale, d’où beaucoup de pays qui ont condamné cet acte.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.