Burundi: Pierre Nkurunziza obtient provisoirement son « Oui » pour 2034

Le résultat tant attendu par les Burundais des suites du référendum a été dévoilé le 21 mai dernier. Sans l’ombre d’un doute, le « Oui » a largement pris le dessus lors de la proclamation des résultats provisoire.

Sur un taux de participation de 96% (digne d’un exploit d’après plusieurs analystes), 73 % des voix optait pour le ‘’Oui’’ contre 20% pour le ‘’Non’’.

Les résultats permettent donc au président Pierre Nkurunziza de rester à la tête du pays jusqu’en 2034, d’accroître son pouvoir et de manier les institutions à sa guise.

Le tout puissant Nkurunziza devrait toutefois attendre la proclamation définitive de la Cour constitutionnelle, qui doit se faire neuf jours après les résultats provisoires.

Des résultats fortement contestés par l’opposition qui y voit une mascarade politique à des fins personnelles. D’après RFI, l’opposition parle de fraudes massives orchestrées par le parti au pouvoir, avec la complicité d’une Commission électorale nationale indépendante aux ordres, bourrages d’urnes, falsifications des procès-verbaux, leurs mandataires chassés des bureaux de vote, ou encore des électeurs forcés de voter pour le « Oui ».

Pancrace Cimpaye, porte-parole du Cnared dénonce un score traficoté d’après la même source. « …. les résultats de ce pseudo-référendum ne nous engagent en rien parce que cela s’inscrit contre l’accord d’Arusha et la cohabitation pacifique en plus d’une décennie au Burundi. C’est un enterrement complet de la démocratie au Burundi. Pierre Nkurunziza non seulement refuse l’existence d’une autre force politique, mais tous les pouvoirs, judiciaire, législatif, il va les concentrer entre ses mains. Pierre Nkurunziza va être président du Burundi jusqu’à la fin de ses jours, ce qui est inadmissible pour le peuple burundais », déplore le politicien.

L’opposition assure former un recours en annulation devant la Cour constitutionnelle. Elle dispose de trois jours à partir de la date de proclamation des résultats pour déposer sa requête. Quant à la Cour, elle dispose de huit jours pour statuer.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.