Maroc: la première usine de fibre optique en Afrique s’installe à Tanger

C’est à Tanger au Maroc qu’a été implantée il y a quelques jours, une usine qui sonne comme une révolution sur le continent, la première usine de fibre optique en Afrique.

L’usine qui est donc située à Tanger Automotive City, couvre une superficie de 31 000 m2. Une dimension grandeur nature pour de grandes ambitions. Son installation a couté environ 200 millions de dirhams (MDH).

A terme, cet investissement est prévu pour atteindre 300 millions en 2 ans. Pour son démarrage, elle emploie déjà 85 personnes qualifiées qui sont issues de la formation américaine, latino-américaine et allemande. D’ici 2020, le seuil de 200 employés pourra être atteint.

Dans un contexte marqué par la rapide évolution des technologies de fibre optique et la généralisation de la connectivité internet, les demandes en câbles à base de fibre optique grandie. C’est donc pour répondre à toute cette attente surtout sur le continent qu’a été érigée cette usine qui se veut panafricaine. Pour les initiateurs, le choix du Maroc est motivé par le climat des affaires surtout favorable à l’investissement, son niveau de sécurité élevé, de sa situation géographique enviable et des opportunités économiques.

Des paramètres qui réconfortent les premiers responsables marocains qu’ils sont sur le bon chemin en termes de développement. A partir de Tanger, l’Afrique et le moyen orient vont être servis.

 « C’est une fierté pour le Maroc d’accueillir un site de production à la pointe de la technologie et qui s’inscrit dans les lignes directrices de notre stratégie industrielle, puisque le démarrage de ce site participera à étoffer les chaînes de valeur locales et à renforcer la dynamique des écosystèmes par l’édification d’une base robuste de fournisseurs » a indiqué Moulay Hafid Elalamy, Ministre marocain de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique.

Au-delà de tout, la rigueur dans le travail et l’efficacité dans les livraisons pourront assurer à cette première usine une pérennité. En tout cas la priorité du groupe Furukuwa se situe sur ce plan.

Pour la jeunesse de Tanger, du Maroc et de l’Afrique, c’est une vraie source d’emplois. Une opportunité qui pourra faire baisser le taux de chômage toujours inquiétant.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.