Tunisie: sécuriser les moyens de transport public !

77 total views, 2 views today

Lentement mais sûrement, la Tunisie a vu un changement radical dans son régime, depuis la destitution de l’ex-président Ben Ali. Ce pays maghrébin avance petit à petit et malgré que sur le plan économique, ce n’est pas rose, mais certains secteurs ont connu des améliorations à tous les niveaux.

Dans le secteur des transports, qu’ils soient terrestres,  maritimes ou aériens, on retrouve des voyageurs abonnés à des lignes, mais où le risque reste omniprésent, surtout qu’à un certain moment, ce pays a vécu des jours sanglants induits par la horde terroriste, où il avait fallu des sacrifices et toute forme de vigilance afin de remédier.

Des solutions existent, non seulement sur ce phénomène du terrorisme, puisque d’autres phénomènes sont là pour montrer à tel point les tunisiens et tunisiennes sont obligés de rester sur leurs gardes et de ne pas laisser les choses passer, comme si de rien n’était. Des actes de vols, de délinquances sont fréquents, au même titre qu’ils se trouvent dans la majorité des pays du monde.

Et pour s’y faire, on annonce que du côté du ministère du transport, une solution reste envisageable pour justement sécuriser les moyens de transports, entre autres ceux dits « publics ». Une structure publique serait lancée dans ce sens. Si tel serait le cas, ce sera la meilleure manière de faire face aux actes de sabotages, de délinquance…etc.

Un dossier serait élaboré sur toutes les questions relatives à la création de cette structure. Cette dernière, nous dit-on serait placée sous la tutelle du ministère du transport. Dès que le dossier serait élaboré, il sera soumis  à l’adoption du gouvernement. Notons à juste titre qu’une décision pareille aurait été prise et ce suite à des actes de vandalisme survenus dernièrement et ayant touché les moyens de transport public. Des actes qui auraient causé des pertes quotidiennes s’élevant à 35 mille dinars tunisiens, selon les estimations.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.