Maroc: la sardine à 20 dirhams, l’heure est au boycott !

153 total views, 2 views today

Le prix du poisson est en nette hausse au Maroc et les Marocains ne savent point à quel saint se vouer, tant il est vrai que se passer du poisson pendant une longue période, ça reste délicat. Le poisson, notamment la sardine est très consommée, mais les prix excessifs appliqués par les marchands laissent le consommateur perplexe.

Certes, ce n’est pas seulement le poisson qui est cher dans ce pays du Maghreb, mais d’autres produits aussi. Les Marocains ayant déjà boycotté l’achat de « Afriquia », « Sidi Ali » et « Centrale Danone », boycottent en ce moment d’autres produits, et le poisson en fait partie.

La flambée des prix a fait que les Marocains optent pour ce procédé de « Boycott », dans le but de pousser les marchands à baisser les prix. Ce qui serait le cas échéant à la portée de tout le monde, y compris les couches de la société dont les salaires sont moyens, ou bien qui ne leur permettent pas de s’offrir des produits alimentaires à des prix exorbitants.

La décision du « boycott » est motivée surtout par le fait qu’on est en plein mois sacré du Ramadhan, et au lieu que les prix baissent, ils montent en flèche. Ce n’est pas propre au Maroc, mais dans d’autres pays musulmans aussi, l’on la même situation.

« Laissez-le pourrir », c’est là le slogan lancé par des internautes sur les réseaux sociaux, après celle déjà lancé sur le lait commercialisé par la firme « Centrale Danone », où ils ont lancé la procédure « Laissez-le cailler ».

Il faut souligner que le prix de la Sardine a atteint les 20 dirhams, alors que le littoral du Maroc se longe sur une distance de 3500 kilomètres. « Ce qui reste inconcevable », selon les Marocains.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.