Afrique: ces présidents pour qui la population compte le plus

En Afrique généralement, la détermination du salaire des chefs d’états ne tient compte ni de la situation financière du pays, ni des conditions de vie de la population. Si certaines présidents, une fois au pouvoir décident unilatéralement d’augmenter leur salaire, il y en a par contre, qui dès leur prise de fonction annoncent et procèdent à la réduction de leur salaire.

Cinq, sont-ils au total ses présidents qui ont décidés de réduire leur salaire mensuel dans le but d’aider leur pays sur le plan financier.

1- Libéria: Georges Weah

Une semaine après son investiture, l’ancien international footballeur Libérien dans son premier « discours sur l’état de la nation » a affirmé: « Je vous annonce aujourd’hui, avec effet immédiat, que je vais réduire mon salaire et mes primes de 25 % », invitant tout aussi les parlementaires à suivre cet exemple afin d’aider la pays à faire face aux difficultés économiques qu’il traverse. Aussi ajoute-t-il «Notre économie est brisée ; notre gouvernement est fauché. Notre monnaie est en chute libre ; l’inflation augmente» pour ajouter ensuite: «Le chômage est à un niveau sans précédent et nos réserves de change sont au plus bas.» Aujourd’hui ce dernier perçoit un salaire de 75.000 euros au lieu de 100.000.

2Tanzanie : John Magufuli

Depuis son accession au pouvoir, John Magufuli n’a cessé d’opérer des reformes dans le secteur publique dans le seul but de permettre le bon vivre à sa population. N’ayant pas seulement réduit le salaire de tous les fonctionnaires, il a su montrer l’exemple en réduisant de quatre fois moins que son prédécesseur, son salaire en tant que Président de la République. « Mon salaire est de neuf millions de shillings tanzaniens (environ 4 000 dollars). Je n’ai pas augmenté mon salaire et je ne l’augmenterai pas, parce que mon obligation est de servir les Tanzaniens d’abord. Les citoyens sont fatigués du vol d’argent » avait-il déclaré.

Afin de faire face aux dépenses de l’État, l’année dernière, la Tanzanie a opéré une réforme qui a permis de réduire les salaires des fonctionnaires. Pour donner l’exemple, le Chef de l’État John Magufuli avait annoncé qu’il avait réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars par mois, soit quatre fois moins que son prédécesseur, pour tenter de faire face à la crise.

3- Nigeria: Muhammadu Buhari

Si le Nigeria a pu garder sa place en tant que la première puissance économique d’Afrique, c’est aussi en partie grâce aux efforts et sacrifices de son actuel président. Alors qu’il venait au pouvoir en 2015, le Nigeria traversait une crise économique en raison de la la chute des cours mondiaux du pétrole, son fondement économique. Pour pousser son pays à sortir de crise, Buhari décida de réduire de 50% son salaire puis celui de son vice président.

4- Égypte: Abdel Fattah al-Sisi

Ici encore, la décision du maître Égyptien vient en 2014 après que l’économie de son pays soit confronté à nombre difficultés. Abdel pour donner un coup de main à l’économie de son pays n’a pas hésité à sacrifier la moitié de son salaire et de ses biens. « Il doit y avoir de vrais sacrifices de la part de chaque homme et femme égyptiens. Je prends le salaire maximum de 42 000 livres égyptiennes (5 200 $ par mois) et personne ne prendra plus que le maximum » a-t-il laissé entendre, avant d’ajouter, « je vais faire deux choses: je ne vais pas prendre la moitié de cette somme et mes biens, même ce que j’ai hérité de mon père, je vais abandonner la moitié pour l’amour de notre pays ».

5- Uhuru Kenyatta- Kenya

Plaçant les besoins de la population en première place, le Kenyan avait réduit de 10% le salaire de son vice président puis de 20% son propre salaire. « Nous devons faire face à ce monstre si nous voulons développer cette nation. Sinon, tôt ou tard, nous deviendrons un pays qui ne percevra que des impôts pour se payer » avait-il lancé.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.