Le sperme serait-il un antidépresseur pour les femmes ?

La plupart des couples pratiquent aujourd’hui le sexe oral. Cela se pratique souvent dans les préliminaires. La science évoluant démontre que les femmes à part le plaisir qu’elles se donnent et font à leurs partenaires en pratiquant la fellation, traitent également leur dépression. Une thèse intéressante que nous voudrions partager avec vous. Explication !

D’après une étude de l’Université d’État de New York, rapportée par le site «Sante plus Mag », le sexe oral serait bon pour la santé des femmes. L’étude a été menée sous forme d’enquêtes qui visaient à comparer la vie sexuelle de 293 femmes à leur santé mentale.

Selon les chercheurs « le liquide séminal (le fluide composant la majorité du sperme) contient des produits chimiques qui amélioreraient l’humeur et l’affection, et que le sperme renferme au moins trois antidépresseurs. Et les femmes qui ont des rapports sexuels non protégés réguliers sont moins déprimées et ont de meilleurs résultats aux tests cognitifs ».

Ces chercheurs ont réussi à sortir et analyser les ingrédients qui composent le sperme.

« Le sperme contient plusieurs hormones notamment l’ocytocine, connue pour favoriser l’affection et l’attachement, l’œstrone qui booste l’humeur, de la thyrotropine, un antidépresseur, de la mélatonine, un agent inducteur du sommeil, et même de la sérotonine, hormone du plaisir », ont-ils justifié.

Compte tenu de tous ces ingrédients, le sperme arrive à stimuler le cortex préfrontal, dont l’activité connaît des niveaux anormalement bas en cas de dépression.

Publiés dans Archives of Sexual Behavior, les résultats les plus significatifs de cette étude, démontrent que les femmes qui avaient des rapports sexuels réguliers non protégés présentaient significativement moins de symptômes dépressifs que celles qui ont des rapports protégés.

D’autres découvertes ont appuyé ce résultat. Celles récentes du laboratoire Gallup suggèrent que les femmes qui pratiquent le sexe oral obtiennent de meilleurs résultats aux tests cognitifs et de concentration.

Ces chercheurs sont allés jusqu’à comparer le sperme à certains antidépresseur. Pour eux, les antidépresseurs tricycliques par exemple ont besoin de quelques semaines pour agir. De même que les tétracycliques qui nécessitent quelques jours pour agir. Par contre le sperme a besoin de quelques secondes pour agir. Il favorise l’amélioration de l’humeur à long terme.

A part sa qualité d’antidépresseur, le sperme à d’autres vertus. Contrairement à ce que d’aucun pensent que le sperme fait grossir, selon le site « Santé Plus Mag » le sperme est riche en protéines, en sodium, en potassium, en magnésium, en sélénium et en vitamines C et B12.

Il parait que la valeur calorique d’une éjaculation moyenne (4 à 6 millilitres de sperme) varie entre 15 et 30 calories. Et pour corroborer, le professeur Ingrid Fleischer de l’Université d’Hambourg en Allemagne, avance que les femmes qui pratiquent la fellation en avalant le sperme de leur partenaire arriveraient à perdre du poids jusqu’à deux fois plus vite que les autres.

Il est également considéré comme un aliment anti-cancer .Une étude réalisée en Californie du Sud a démontré que deux fellations par semaine diminueraient le risque du cancer du sein de 40 %. Cette étude a été menée sur 15 000 femmes âgées de 25 à 45 ans dont 6246 pratiquaient la fellation d’une façon régulière depuis 5 à 10 ans et 9728 femmes abstinentes.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.