Tunisie/Elections partielles à Mdhilla: le taux a atteint 50,99%

77 total views, 2 views today

Comme annoncé déjà dans ces mêmes colonnes, les dernières élections municipales en Tunisie avait eu lieu le 06 Mai passé, mais dans certaines régions, le scrutin ne s’est pas déroulé, et ce à cause de certaines anomalies constatées par l’instance supérieure indépendante pour les élections. C’est le cas de la région de Mdhilla.

Dans cette région de Gafsa, les citoyens de cette région se sont levés la matinée de ce Dimanche 27 Mai, en se dirigeant vers les bureaux de vote pour accomplir leur devoir de citoyens, dans des élections municipales partielles.

Neuf (09) listes étaient en lice, dont trois des partis, à savoir Nidaa Tounes, Ennahdha, Parti des verts pour le progrès. Les autres sont indépendantes, avec cinq listes prénommées Taouafouk, Jeunesse de Mdhilla, Mdhilla au cœur, Islah wa Imar, Union de Mdhilla. A ces listes s’ajoute une de la coalition, celle du « Front populaire ».

Le taux de participation avait dépassé les 31,5% vers midi. Ce taux est considéré comme acceptable, surtout après seulement quelques heures depuis l’ouverture des bureaux de vote. Ces élections partielles étaient programmées après que celles du 06 Mai passé furent suspendues et ce pour la raison connue de tous, à savoir après la distribution par erreur de bulletins de vote pour 12 listes au lieu de 9.

Cela a induit que des citoyens inconnus s’étaient introduits dans deux bureaux de vote pour saccager trois urnes. En tout, il y’avait pour aujourd’hui, huit centres de vote de la circonscription Mdhilla. Les 8969 électeurs devant choisir 18 conseillers municipaux.

 

A 16h, on annonce déjà un taux de 46,7 %, qui reste appréciable par rapport au taux enregistré le 06 Mai passé. A l’heure ou nous mettons sous presse, des observateurs locaux et des représentants des listes électorales suivent le dépouillement dans les 20 bureaux de vote qui ont fermé leur porte à 17h00 (Horaire de ramadan oblige). Le dernier taux donné était de 50,99%, largement au dessus des aspirations, par rapport à certains autres villes du pays durant le vote du 06 Mai passé.

 

Bref, quoi qu’il en soit, ces élections partielles étaient obligatoires pour compléter celles du 06 Mai passé. Et bien que le taux n’avait pas atteint les 40% (06 Mai), mais les tunisiens ont montré par la même occasion qu’ils se sont désintéressés carrément de ces élections, qui pour eux ne sont que « De la poudre aux yeux », avec le pouvoir d’achat des tunisiens qui affecte beaucoup de familles, le chômage qui a atteint un bon seuil et enfin la situation socio-économique de ce pays qui n’a pas trop changé depuis la venue de C.Youssef à la tête du gouvernement.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.