Mauritanie: les hôpitaux paralysés par une grève des médecins généralistes

La grogne sociale gagne du terrain dans certains pays, surtout ceux en voie de développement. Des syndicats et des associations qui sont sur le qui-vive, et passent à l’action chaque fois que leurs revendications et celles de ceux qui sont rattachés à eux ne sont pas satisfaites. Des revendications, qui il faut dire sont souvent somme toutes légitimes, vu les crises qui secouent les pays concernés.

La Mauritanie n’échappe pas à la règle et des problèmes, il en existe bel et bien. A l’image de cette grève pour laquelle a appelé le comité mixte des syndicats des médecins généralistes et spécialistes. Ce dernier (qui est chargé de suivi) avait déclaré que la grève en question continue de paralyser tous les hôpitaux de ce pays, tout en félicitant les médecins pour la réussite de la grève initiée.

Cela étant, le comité en question renouvelle sa disponibilité et sa volonté d’ouvrir toute négociation qui conduirait à la satisfaction des revendications et à restaurer la dignité du médecin local. Il déclara en outre que si le niveau de succès de la grève a été atteint, mais il n’aurait pu l’être si toutefois tout le monde n’était pas convaincu de ce mouvement juste et légitime pour restaurer la dignité du médecin mauritanien.

Si cette grève a été suivie, c’est à travers aussi le soutien de certains syndicats et des interventions des blogueurs et parlementaires. Le comité mixte a cependant appelé les médecins à la poursuite de la grève, lors de sa réunion dans laquelle il a rappelé entre autre, l’efficacité de la décision de boycotter les programmes et émissions des radios et télévisions pendant le Ramadan, sur les médias de l’Etat.

Cela étant, le comité ne ferme point les portes au dialogue, si jamais ce dernier répondrait aux doléances et autres revendications des contestataires, et qui de surcroît restaurerait la dignité du médecin de ce pays. Il dira à cet effet que les médecins sont conscients de l’ampleur de la responsabilité qu’ils assument avec professionnalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *