Restitution des biens culturels: le souhait de Marie Cécile Zinsou

Marie Cécile Zinsou reste ferme sur sa position. La présidente de la Fondation Zinsou réclame la restitution des  trésors pillés par la France pendant la période coloniale. Cette position, elle l’a réaffirmée ce weekend au cours d’un entretien accordé aux médias français.

Pour la directrice de la Fondation Zinsou « c’est une façon de récupérer une partie de notre histoire » parce qu’il est « essentiel que la jeunesse africaine ait  accès à son patrimoine ». Son réel souhait c’est surtout que cette restitution de ces patrimoines pillés par le colonisateur français soit effective dans les cinq prochaines années parce que cette question, est devenue un enjeu national.

« Je veux que d’ici cinq ans, les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain à l’Afrique » a déclaré la fille de l’ancien premier ministre béninois Lionel Zinsou.

Si la Béninoise réclame fermement le retour de ces patrimoines en Afrique, elle est bien lucide pour reconnaitre que son avis ne fait pas l’unanimité. Depuis le début de ces réclamations, deux idées s’opposent. Entre ceux qui veulent un retour pur et simple au pays et ceux qui voudraient laisser ces trésors en Europe pour mieux les protéger, chacun y va de son argumentation.

Au Bénin, plusieurs artistes sont montés au créneau pour demander que la France maintienne les œuvres chez elles. Par exemple, que l’artiste Romuald Hazoumè trouve que les béninois ne sauront pas s’occuper de ces œuvres.

Tout compte fait, le débat n’est pas prêt de s’arrêter et pourra durer aussi longtemps que possible. Le délai de 5 ans que souhaite Marie Cécile Zinsou ne pourrait être qu’une illusion.

One thought on “Restitution des biens culturels: le souhait de Marie Cécile Zinsou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *