Algérie: Sellah Mohamed, l’un des doyens des journalistes sportifs tire sa révérence

Le monde sportif algérien est en deuil. Il est l’un des doyens de la presse sportive algérienne, où il est connu par ses couvertures des rencontres de l’équipe nationale algérienne, notamment au mondial Espagnol, joué en 1982.

Un mondial où l’Algérie des Madjer, Belloumi, Assad, Benshaoula, Merzekane, pour ne citer que ceux-là, avaient battu l’Allemagne des Shumacher, Forster, Littbarski et Rummenigge et ce sur le score de deux buts à un (2-1).

Lui, c’est Mohamed Sellah, qui est décédé hier chez lui à Ain Taya à l’âge de 82 ans suite à une longue maladie. Il a été inhumé à Kouba (Garidi) après la prière de Dhor. Né en 1936 à Damas en Syrie, Feu « Sellah » a passé toute sa carrière professionnelle, entamée en 1963, comme « Speaker ».

Le défunt était aussi ex-joueur, ou il avait joué comme footballeur en Tunisie à « Lésspérance » de Tunis en minime et cadet, et ce avant d’opter pour le « Stade populaire » de Tunis chez les seniors durant la saison 1954/55. En 1965, il avait été désigné comme journaliste sportif attitré à la rédaction nationale de la Chaîne Une.

Il a effectué son premier envoi avec un commentaire en direct sur les ondes de la « Radio de la Chaine 1 » en janvier 1965 au stade du 20 Août d’El-Anasser (Alger) et c’était à l’occasion de la première rencontre officielle de l’équipe nationale Algérienne contre la Tunisie pour le compte des éliminatoires des jeux Africains de 1965.

Il est parti laissant derrière lui un vide insurmontable, que ça soit du côté de sa famille son entourage et même le peuple algérien dans sa globalité. Bref, ses envolées et commentaires sportifs continuent jusqu’à présent de résonner dans les oreilles des générations de l’époque.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.