Fojeca 2018: « donner l’opportunité à la jeunesse africaine entière de se retrouver dans ce cadre et favoriser la pluralité des échanges »

249 total views, 2 views today

Abidjan, la capitale ivoirienne accueille en juin prochain et pour une première, le Forum des jeunes entrepreneurs et chefs d’entreprises de l’Afrique. Avec pour objectif le renforcement des liens commerciaux et de partenariat, l’apprentissage collaboratif, le networking et l’intégration africaine au service de l’émergence du continent, cette édition se veut toute particulière. A quelques semaines de cette grande messe des entrepreneurs et dans le but de cerner tous les contours, la rédaction d’Africa Top Success est allée à la rencontre M. Emmanuel Kossi ADZONYO, Directeur des Programmes du Réseau des Jeunes Entrepreneurs pour l’Emergence(RJEEA), structure portant l’initiative.

Lire l’entretien

Du « Forum des jeunes entrepreneurs et chefs d’entreprises de l’Afrique de l’Ouest », vous êtes passés au « Forum des jeunes entrepreneurs et chefs d’entreprise de l’Afrique ». Qu’est ce qui a motivé cette plus grande ouverture ?
Les premières idées de l’organisation de FOJECA intégraient la nécessité d’un cadre sous régional pouvant favoriser l’éclosion d’une jeunesse entreprenante qui apprennent et s’inspirent des uns et des autres, et font des affaires entre eux. Très vite porté sous le sceau du Réseau des Jeunes Entrepreneurs pour l’Emergence (RJEEA), structure légale devant porter l’initiative, la première édition a fait écho auprès de la diaspora de l’Amérique du Nord et de l’Europe qui y avait pris part. Des participants au-delà de l’Afrique de l’Ouest aussi s’y étaient intéressés dès lors. A sa deuxième édition, l’Afrique Centrale y était représentée. On dénombrait en cette année des pré-inscrits dont la participation n’était pas effective de toutes les régions d’Afrique. Aux portes des préparatifs de la troisième édition, il y a avait la nécessité d’en faire une rencontre continentale pour deux raisons principales. La première, l’engouement suscité par l’initiative à travers l’Afrique entière et dans la diaspora, impulsait la dynamique. La deuxième qui confortait le plus est la représentativité du réseau porteur (RJEEA) dès lors déjà dans les pays de l’Afrique de l’Ouest, Centrale et du Nord avec des sympathisants dans les autres régions du continent. Il y avait donc matière de donner l’opportunité à la jeunesse africaine entière de se retrouver dans ce cadre et favoriser la pluralité des échanges.
 

Quelles sont les ambitions de RJEEA pour cette quatrième rencontre internationale qui se tient cette année à Abidjan?
Réussir le pari de rassembler de nouveau des jeunes entrepreneurs et aspirants entrepreneurs de divers horizons dans l’une des capitales africaines des grands et prestigieux événements. Il n’est pas du tout aisé pour une initiative jeune, portée et pilotée par des jeunes de se permettre de circuler d’une ville africaine à une autre. Vous avez l’impression de démarrer de nouveau, le contexte pays étant matière à assimiler d’abord et surtout sans des soutiens technique et financier véritables et garantis. Il est indispensable pour nous de donner le meilleur qu’il soit à ces collègues participants (anciens et nouveaux) qui nous font toujours confiance et s’empressent à chaque fois de prendre les dispositions idoines pour être toujours à FOJECA.

Le Forum de 2017 a été un véritable succès. Beaucoup d’entrepreneurs togolais y ont participé. Ce forum a-t-il provoqué des changements chez ces jeunes chefs d’entreprises ?
Pour une première sortie de FOJECA du Togo pour un autre pays, nous ne pouvons que nous réjouir du résultat obtenu. Il faut souligner que nous essayons à chaque fois de faire un travail méticuleux dans ce processus. Et nos partenariats sur place jouent un grand rôle dans la conduite de l’événement. Il faut pratiquer ce que nous promouvons avec FOJECA. L’Association des Jeunes Entrepreneurs du Centre-Ouest du Burkina Faso (AJECO) était notre partenaire pays sur l’édition. Le travail collégial a payé tout simplement. Nous ne pouvons que célébrer tous nos collègues contributeurs. Près de 20 togolais ont pris part à cette édition sur les plus de 230 que nous avions. Les témoignages sont évocateurs, ce qui suscite toujours d’ailleurs tant d’engouement autour de l’événement. Nous suivons de près et avons même approché beaucoup pour s’en quérir des retours. C’est le cas de l’entretien que l’une des participants de l’année dernière a accepté nous accordé dont nous avons rendu public il y a environ deux semaines. Nous consignons tous ces retours à toute fin utile.

Pourquoi Abidjan cette année ?
Offrir la destination Abidjan était nécessaire. Nul ne doute du poids économique que joue la Côte d’Ivoire en Afrique de l’Ouest et sur le continent. Se réunir dans un environnement pareil est très stimulateur et inspirant pour les participants. Nous y avons tenu malgré les contraintes qu’elle nous impose. Jeunes entrepreneurs, tous n’ont pas l’occasion et la facilité à chaque fois de se donner le plaisir d’aller explorer ces genres d’environnement au grand bien de leurs activités qu’ils mènent. Par ailleurs, notre partenariat surtout avec l’Association de Jeunes Entrepreneurs de Côte d’Ivoire (AJECI) y a beaucoup contribué. C’est l’occasion de saluer les efforts énormes consentis par nos collègues d’AJECI sous la présidence de M. Jean-Paul GAYA dans ce processus. Tout se résume là.

Parlez-nous du RJEEA
RJEEA (Réseau des Jeunes Entrepreneurs pour l’Emergence de l’Afrique) RJEEA est une Plateforme panafricaine des jeunes entrepreneurs du continent et de sa diaspora. Il a été créé par des jeunes togolais en juin 2013 et officiellement enregistré en Février 2016. Son siège est à Lomé au Togo. Il dispose aujourd’hui de dix (10) points focaux en Afrique (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Mali, Niger, RDC, Sénégal). Il a pour but de contribuer à la promotion de l’entrepreneuriat par une synergie d’actions en faveur du développement durable de l’Afrique. Ses activités sont axées autour de : (i) la formation et le renforcement de capacités en entrepreneuriat, leadership et management d’entreprise, (ii) l’accompagnement et mise en réseau (facilitation et développement de liens commerciaux, d’affaires et de collaboration, promotion et visibilité des entrepreneurs, recommandation), (iii) le coaching et le mentorat des entrepreneurs (iv) le plaidoyer

Toutes les informations complémentaires sur réseau peuvent être trouvées sur notre site web http://www.rjeea.org/ et page Facebook https://www.facebook.com/reseaurjeea.

Votre mot de la fin?
Merci à tous ceux qui croient en ce que nous faisons et qui nous accompagnent de leur manière. Nous célébrons surtout les participants qui sont nos premiers partenaires et les convient à faire tous le déplacement pour ce rendez-vous continental. Nous écrirons ensemble une autre page de l’histoire de ce parcours que nous menons ensemble.
Chapeau à l’équipe d’AJECI et merci aux seniors ivoiriens pour leur disponibilité à accompagner FOJECA 2018.
La porte reste toujours ouverte aux partenaires et sponsors qui désirent nous accompagner.
Merci Africa Top Succes, partenaire sur cette édition !

La fête sera belle !

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.