Ghana: accusant ses successeurs de « corrompus », JJ. Rawlings fait son mea-culpa

L’affaire a fait couler beaucoup d’encre sur les médias ghanéens. Après avoir traité ses successeurs John Kufuor et John Mahama de « mauvais » qui « ne méritent pas d’aller au Paradis », l’ancien président Jerry John Rawlings a présenté officiellement ses excuses.

«Je sais avec intégrité quand je mourrai, j’irai au paradis mais quand je verrai ces dirigeants corrompus, je demanderai la permission de Dieu et je les flagellerai ».

Dans cette logique l’ancien dirigeant militaire du pays a poursuivi que « S’ils ne quittent pas le paradis, je m’en irai et rejoindrai Satan en enfer parce que je ne peux pas rester au même endroit avec eux », avait déclaré Rwalings qui accusait les anciens présidents de « corruption ».

Des excuses acceptées par le président Kufuor qui a toutefois tenu a faire certaines observations dans un communiqué rendu public le lundi dernier à Accra. Le confère Koaci.com rapporte qu’après avoir rejeté les allégations de corruption tout en éclaircissant le fait qu’ »aller au Paradis, c’est Dieu seul qui décide de qui y va ou pas ».

Le président Kufuor a déclaré n’avoir « jamais cédé aucune propriété d’Etat à lui-même ou aux membres de sa famille » et qu’en plus il « n’a jamais essayé d’influencer indûment la promotion ou la nomination dans les services de sécurité … et que dans ses politiques gouvernementales, il n’a jamais servi du tribalisme pour promouvoir les régions et les tribus du Ghana», rapporte la même source.

Le président Rwalings a été critiqué avec véhémence par la classe politique ghanéenne qui estime que ces commentaires ne sont pas dignes d’un homme d’Etat et de poigne comme lui.

Toutefois, avec les excuses acceptées du président Kufuor, tout semble rentrer dans l’ordre. Pour l’heure, c’est le statu quo chez le président Mahama qui ne s’est pas encore prononcé.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.