CNOT/Affaire de la fausse athlète togolaise: des têtes sont en train de tomber !

89 total views, 1 views today

Le scandale de la fausse athlète togolaise ayant participé aux Jeux Olympiques 2014 connait un nouveau rebondissement. Des sanctions  viennent de tomber à l’endroit des personnes impliquées notamment les sieurs Auguste Dogbo (photo), Roger Kossi Evenamede et Owolabi Ramanou.

Interpellé par le Comité International Olympique (CIO) sur l’affaire, le nouveau bureau du CNO ( renouvelé entre la période des faits et ce jour)  saisit à son tour son prédécesseur sur les conditions de participation de Dipol aux JO de 2014.

A la base des explications obtenues, le CNO établit que l’affaire reste floue  vu que  les responsables concernés par le dossier n’ont pas été en mesure de fournir les documents togolais de l’athlète alors qu’on découvre que l’intéressée avait déjà compéti en 2012 et 2013 à plusieurs évènements sportifs sous le drapeau indien.

Estimant que cette situation viole les textes et  entraîne des conséquences fâcheuses vis-à-vis du CIO, le CNO décide de sanctionner les responsables avec le consentement  de 08 voix contre 02 abstentions.

Ainsi , Monsieur Auguste Dogbo (photo, à gauche), ancien président du CNO est suspendu de toute activité et fonction liée à la gestion des associations sportives sur toute l’étendue du territoire national togolais pour une période de trois (03) ans. Monsieur Roger Kossi Evenamede, président de la Fédération Togolaise des Sports de Glisse et de Ski écope de la même sanction, tout comme son secrétaire général, monsieur Owolabi Ramanou.

Egalement, toute voix délibérative lors des réunions du conseil d’administration et des congrès électifs du Comité National Olympique du Togo est retirée à la Fédération Togolaise des Sports de Glisse et de Ski jusqu’à nouvel ordre.

Source: Togo Top Infos

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.