Nigéria: être Président à 30 ans et député à 25 ans, le rêve de Buhari !

70 total views, 1 views today

Le 29 mai dernier, à l’occasion de la commémoration de la 19è journée de la démocratie, le président Nigérian Buhari  a rassuré ses compatriotes sur les promesses qu’il avait faites notamment en ce qui concerne l’ascension de jeunes à des postes de gouvernance.

Muhammadu Buhari a assuré que le projet de loi « Pas trop jeune pour diriger » sera promulgué d’ici peu.

« Aujourd’hui marque la 19è année de notre démocratie naissante et le 3è anniversaire de cette administration. Je suis reconnaissant à Dieu Tout-Puissant de nous avoir conduit jusqu’ici. Les mois à venir nous conduiront vers une nouvelle saison d’élections générales. Permettez-moi de saisir cette occasion pour nous exhorter tous à conduire nos quartiers et nos circonscriptions avec le sens extrême de l’équité, de justice et de coexistence pacifique pour la tenue des élections libres, crédible et sans violence », a déclaré le président.

Dans la majorité des pays notamment africains, l’âge requis pour prétendre à la magistrature suprême n’est pas en dessous de 40 voire 50 ans pour certains.

Au Nigéria, dans la même optique, des propositions ont été faites en guise de projet de loi pour réduire l’âge requis. Ainsi, le projet de loi en question a été adopté par l’Assemblée nationale l’année dernière. Il vise, d’après le site Koaci.com, à modifier les articles 65, 106, 131, 177 de la Constitution afin de réduire l’âge des candidats à la présidence de 40 à 30 ans ; de gouverneur de 35 à 30; de sénateur de 35 à 30 ans et la députation de 30 à 25 ans.

La promesse du président Nigérian, à une date aussi significative, a été fortement applaudie par les jeunes qui espèrent toutefois la réalisation effective de cette promesse.

Kadiri Aruna, le président national de Association Nationale des Etudiants Nigérians (NANS) a souligné que « ce projet de loi approfondira la démocratie et donnera à tous les jeunes, en particulier ceux qui constituent l’essentiel de la population du pays, le sentiment d’appartenance » au pays.

Tout en reconnaissant les défis relevés et les faiblesses de l’administration Buhari, Kadiri souligne que les étudiants nigérians continueront par soutenir les initiatives présidentielles, lesquelles sont destinées à améliorer le sort des Nigérians, rapporte la même source.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.