Tunisie : adoption de plusieurs projets de lois

C’est sous la présidence du chef du gouvernement tunisien, C.Youssef que s’est tenue hier à Dar-Edhiafa (Carthage) une réunion du conseil des ministres. C’était une occasion pour l’adoption d’un ensemble de projets de lois et de décrets gouvernementaux. Comme elle était aussi l’occasion propice de passer en revue les dossiers épineux, dont l’intervention du ministère des affaires sociales ayant trait à l’intervention sociale de l’état.

Pour les projets de lois adoptés par le conseil des ministres, il y’en a sept projets, sur la lutte contre les crimes relatifs aux systèmes d’information et communication, sur le financement d’un projet « Construction » et de l’équipement d’un hôpital régionale à Thala, sur le financement du projet de soutien au secteur du transfert de l’électricité au profit de la Société tunisienne de l’électricité et du Gaz (STEG).

En sus de ces projets de loi importants, on citera ceux liés au financement d’un projet de construction et d’équipement d’un hôpital régional à Dahmani, sur le système national d’accréditation des organismes d’évaluation de la conformité (OEC), amendement de la loi relative à la création de l’agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle, et enfin le projet de loi organique portant approbation d’un accord de transport aérien conclu le 14 décembre 2017 entre la Tunisie et la Serbie.

Le conseil du gouvernement avait aussi adopté certains décrets portant sur la composition et le mode de fonctionnement du conseil supérieur de l’investissement, celui portant organisation de l’institut national des sciences et technologies de la mer, celui portant « la création » d’une unité de gestion par objectifs pour assurer le suivi des projets de réalisation des autoroutes, celui portant « définition » des frontières territoriales de nombre de municipalités.

D’autres secteurs seraient touchés avec des décrets portant l’adoption d’un accord portant octroi d’une licence d’installation et d’exploitation d’un réseau public de télécommunications pour fournir des services de gros à très haut débit, adoption des rapports finaux de la commission de recensement des terres domaniales, et enfin celui portant création d’une unité de gestion par objectifs au sein du ministère des affaires de la jeunesse et des sports pour la mise en œuvre d’un projet de développement de la gestion du budget de l’état.

Tous ces projets de lois et autres décrets seraient à n’en pas douter ceux qui feront avancer les tunisiens vers un meilleur avenir, bien que beaucoup de citoyens attendent encore de voir l’issue qui sera donnée au maintien ou non de l’actuel gouvernement et à sa tête C.Youssef, surtout avec la crise économique et sociale, d’où la méfiance affichée par les électeurs lors des dernières élections municipales du 06 Mai passé. Attendons pour voir !…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *