Félix Griza Yalé, le styliste « homosexuel » qui fait la fierté de la Côte d’Ivoire

Tous les secteurs d’activités, que ce soit la technologie, le cinéma, la musique ou la mode sont en plein expansion sur le continent africain. Parti de rien en 2016, Félix Griza Yalé ne s’attendait pas à un tel succès de sa marque, « Yalé Woody ».

A 33 ans, le jeune styliste devient d’après plusieurs sources, le premier ivoirien à signer un contrat de collaboration avec la marque ASOS UK.

« J’ai été contacté via la page Instagram de ma marque par un particulier de la branche ASOS UK. Je pensais même que c’était de l’arnaque. Mais avec mon réseau de relations de la mode basé à Londres et après vérification, j’ai su que c’était réel. Et cela vaut pour moi tous les prix que je n’ai pas encore reçus car ce contrat est un CDI. C’est-à-dire que tant qu’ils auront besoin d’articles venant de mes collections, ils me contacteront et si j’ai de nouvelles collections, je le leur montrerai etc… J’avoue que la première commande est un peu lourde pour moi mais je finirai par m’y habituer », a déclaré le créateur.

Griza Yalé doit fournir à la marque de prêt-à-porter anglaise, près de 800 pièces soit 100 pièces de 8 looks de ses différentes collections.

L’accomplissement d’un rêve pour le styliste qui ajoute : « Je suis très ému car je n’ai pas eu une vie facile et je continue de surmonter les épreuves et à me battre tout seul. Mais je suis et reste une personne très positive qui obtient toujours ce qu’elle veut lorsqu’elle veut réaliser ses rêves ».

Yalé Woody,une ligne de vêtements pour hommes existe officiellement depuis 3 ans et est exporté un peu partout dans le monde. Pour le jeune créateur, le défi de l’heure est de faire de Yalé Woody une marque déposée.

Malgré son homosexualité, Félix Griza Yalé assume son orientation sexuelle avec fierté. Il est fort apprécié pour son engagement dans la mode.

« Je n’ai pas choisi d’être homo, je suis né homo. Petit, j’entendais dire dans la société bêtifiante dans laquelle nous vivons que cela est mauvais alors qu’il n’en est rien. L’homosexualité est génétique tout comme la bisexualité. Mais, les gens se laissent tellement oppresser par la société qu’ils ne savent plus qui ils sont réellement. Vivre et exprimer son code génétique est un bonheur permanent pour moi. Et je n’ai aucun problème en cela avec  qui que ce soit. Ma famille m’adore et m’aime tel que je suis car mes parents savent que c’est normal. En somme, tous mes proches sont fiers de l’être humain que je suis et m’admirent sur tous les plans. Certains aimeraient vivre et faire tellement de choses mais, ne le peuvent pas car contraints de ne pas être eux-mêmes à cause de l’entourage et la famille. Ils sont pris au piège du joug de la société bêtifiante dans laquelle nous vivons. Des critiques négatives, honnêtement, je n’en connais pas et cela depuis toujours. A moins que cela se passe sans que je ne m’en aperçoive. Je suis une personne assez crue et franche donc je pense que je ne reçois que ce que je donne. J’ai quelqu’un dans ma vie. Nous nous aimons très fort mais sans engagement particulier car chaque être humain doit être libre et ne doit pas être la propriété de qui que ce soit« , a confié le styliste dans un entretien exclusif avec Life Mag.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *