Maroc : Badou Ezzaki souhaite l’ouverture des frontières avec l’Algérie 

189 total views, 2 views today

Cela fait longtemps que les frontières entre le Maroc et l’Algérie ont été fermées. Les raisons sont multiples, et les Marocains sont contraints de visiter l’Algérie ou bien y aller travailler, et ce par avion. Et vice versa pour les Algériens.  Cette situation n’arrange guerre  les affaires, ni des Marocains, ni des Algériens, surtout ceux qui se trouvent sur les frontières ou dans les environs.

La liaison entre les deux pays se fait obligatoirement par voie aérienne, alors que sur le plan terrestre, pas de mouvement. Les frontières terrestres ont été fermées pendant plus de 20 ans d’où les raisons qui restent multiples. Ce n’est pas ce qui nous intéresse dans cet article, mais bel et bien comment les rouvrir une nouvelle fois.

Certains se sont élevés pour inciter les autorités des deux pays à le faire, mais la donne n’a pas changé et les frontières terrestres sont toujours fermées. Cet état de fait souffrir les citoyens des deux pays, et où ceux du Maroc qui bossent en Algérie et ceux de ce dernier pays cité qui bossent au Maroc devaient le faire en prenant leurs billets d’avion.

C’est le cas des entraîneurs de foot qui se sont succédé dans les deux pays, où on citera Azzedine Ait Djoudi qui était au MC Oujda, Badou Ezzaki et Rachid Ettaoussi qui exerçaient en Algérie, et dans le même club, le CR Belouizdad en l’occurrence, dont le premier cité était là durant la 2è partie de la saison sportive 2016/2017 où il a remporté la coupe d’Algérie avec les gars du CRB alors que le deuxième avait joué la coupe de la confédération africaine de football en ayant sauvé le club de Laaqiba de la descente.

Revenons à Badou Ezzaki, soit, l’ancien sélectionneur des « lions de l’Atlas », ce dernier aurait encore une fois parlé sur son désir de voir les frontières terrestres entre son pays d’origine et l’Algérie rouvertes. C’est ce que l’ex-gardien de la sélection marocaine avait déclaré sur une chaîne TV, surtout après le soutien de l’Algérie apporté à la candidature du Maroc à l’organisation de la coupe du monde de football en 2026.

« Le feu vert de l’Algérie à l’ex-star algérienne des années 80, Lakhdar Belloumi pour devenir ambassadeur de Maroc 2026, symbolise le soutien de ce pays à la candidature marocaine. », aurait-il déclaré, tout en disant que c’est une occasion là pour les deux pays frères d’opter pour la réouverture des frontières.  Reste si cela est réalisable sur le terrain, où faudrait-il une décision politique qui arrangera les deux pays.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.