L’ancien ministre togolais Pascal Bodjona toujours au cœur des polémiques

284 total views, 4 views today

Sa disparition de la scène politique au Togo ne représente pas pour autant l’oubli de sa personne dans l’esprit collectif, ni le prix à payer pour sa « liberté ». Le nom de l’ancien bras droit du Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, continue d’être l’objet de spéculations diverses.

Selon Jeune Afrique, le climat se serait encore plus détérioré entre Pascal Bodjona et son ancien mentor. En effet, il est rapporté que Faure Gnassingbé « lui reprocherait d’avoir abusé de sa confiance en se rapprochant de l’opposition », ce que l’intéressé dément. Pour sa défense, l’ancien ministre a confié à Jeune Afrique que « ce sont les différents acteurs de la crise qui l’ont approché pour lui demander de jouer le rôle de médiateur et non l’inverse. Aussi, sa libération n’a pas été conditionnée par son effacement de la scène politique ».

En effet, vers la fin de l’année 2017 qui a marqué le début de la crise sociopolitique togolaise, le nom de Pascal Bodjona avait été cité comme médiateur. Rappelons que celui-là qui a passé plus d’un an en prison dans le cadre d’une affaire d’escroquerie internationale, est devenu très peu bavard sur sa vie personnelle et a disparu de l’arène politique togolaise depuis sa sortie de prison, en février 2016. Des procédures judiciaires sont actuellement en cours pour clore ce dossier.

Source: togotopinfos.com

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.