Togo: le proviseur du Lycée Français de Lomé relevé de ses fonctions pour « pédopornographie »

Cité dans un article paru le 17 mai 2018, pour une affaire de pédopornographie, le sieur Jean-Philippe Moud est relevé de ses fonctions en sa qualité de proviseur du Lycée Français de Lomé.

Ci-dessous, le communiqué de l’Ambassade de France à Lomé et celui du Président de l’APELF, concernant la décision prise.

Communiqué de l’Ambassade de France à Lomé datant du 05 juin 2018.

 

« Les conclusions de l’enquête que j’ai demandée à la suite des faits qui depuis le 17 mai préoccupent la communauté scolaire et qui ont été commentés sur un réseau social et par des médias, m’ont été rendues. Je les ai partagées avec les représentants des personnels et des parents d’élèves.

Elles établissent qu’aucun agissement pénalement répréhensible n’a été commis.

Néanmoins elles actent une faute du proviseur qui ne lui permet plus de continuer à assurer normalement sa mission à Lomé.

Conscient de cela, celui -ci a demandé sa réintégration qui a été acceptée par l’AEFE et le ministère de l’éducation nationale. Sa suspension à titre conservatoire est prolongée jusqu’à la fin de l’année scolaire. Un nouveau chef d’établissement sera nommé dès la rentrée prochaine et, dans l’attente, le proviseur-adjoint assurera l’intérim.

J’en appelle à l’esprit de responsabilité de tous afin que chacun œuvre au redressement de l’institution tant dans son fonctionnement que dans sa réputation et ce autour de la future équipe de direction.

Au nom de l’AEFE et en mon nom, j’exprime la totale confiance de la tutelle envers le personnel du lycée et en particulier l’équipe enseignante qui m’ont assuré de leur pleine mobilisation pour le bon déroulement des prochains examens et pour la préparation de la rentrée dans les meilleures conditions.

Je sais aussi pouvoir compter sur le soutien sans réserve des parents d’élèves qui m’ont dit la confiance qu’ils ont dans l’équipe éducative.

L’ambassadeur de France au Togo

Marc VIZY

 

COMMUNIQUE DU PRESIDENT DE L’APELF

« Lomé, le 05 juin 2018

Madame, Monsieur,

Les résultats de l’enquête administrative m’ont été transmis par Monsieur l’Ambassadeur que je remercie pour son implication personnelle et sa grande sollicitude. Je remercie ceux qui ont conduit l’enquête et ceux qui ont bien voulu témoigner.

Il est désormais avéré que des élèves ont été mis en présence d’images dites pour adultes. Cela ne résulte en aucun cas d’une attaque informatique ou d’une farfelue théorie du complot. Aucun contenu pédopornographique n’a été constaté.

Le Proviseur à qui il a été notifié une faute a demandé sa réintégration en France. J’ai eu un grand plaisir à travailler avec Jean-Philippe Moud et notre collaboration était parfaite c’est pourquoi je m’autorise à parler d’un regrettable gâchis.

Désormais, nous devons tous œuvrer au bien être de notre cher Lycée et ce n’est qu’ensemble que nous réussirons. J’invite donc chacun à faire preuve de mesure et de sang froid pour dépasser des clivages qui n’ont pas lieu d’être entre deux communautés, Enseignants et Parents qui agissent au quotidien pour nos enfants, leurs élèves. Je renouvelle toute ma confiance à l’équipe enseignante.

A chacun d’apporter sa contribution au rayonnement et à la pérennité de notre Lycée, vitrine de la France au Togo. Une aussi belle structure que beaucoup nous envie, le mérite. Je rappelle enfin que l’on peut me joindre au 92 71 05 41 ou par mail : jp_maizoue@yahoo.fr

En vous assurant de mon entier dévouement.

Jean-Philippe MAIZOUE”

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.