Kenya: un bus Croix-Rouge pour sensibiliser les jeunes désocialisés

79 total views, 1 views today

Au Kenya, environ cinq millions de jeunes de 18 à 35 ans sont au chômage. Une situation qui pousse la plupart à tomber dans la drogue, la délinquance, le gangstérisme  ou encore le terrorisme. Pour faire face à ce fléau la Croix-Rouge kényane en collaboration avec l’Union européenne, a  affrété un bus qui sillonne la côte et le nord du pays afin de sensibiliser ces jeunes.

Un projet né d’un programme de prévention des conflits lancé il y a deux ans, et qui vise à réinsérer plus de 500 jeunes membres de gangs à Mombasa, la grande ville de la côte.

« On les convainc de se rendre. Ils passent en justiceSoit les victimes pardonnent, soit des compensations sont versées. Le jeune est blanchi puis nous l’aidons à se réinsérer. Mais tous ne se rendent pas, notamment les drogués qui ont du mal à penser par eux-mêmes », a expliqué Mohammed Rajab, coordonnateur du projet.

Le projet couvre des zones où le chômage et la déscolarisation sont endémiques. Il s’agit notamment de huit comtés de l’Est et la côte kényane. Le projet a notamment permis la signature d’une paix entre gangs de Mombasa ou encore la construction d’un centre de désintoxication à Lamu. La Croix-Rouge souhaite maintenant que l’Etat se joigne au partenariat pour qu’il se pérennise dans le temps, rapportent nos confrères de RFI.

« Ce genre de programme doit se poursuivre. Cela empêchera la colère de ces jeunes chômeurs et sans espoir de se transformer en violence. Ce projet aide à combattre l’instabilité, les conflits, le terrorisme, l’extrémisme. Et c’est aussi la meilleure façon de faire face à la crise migratoire », a déclaré l’ambassadeur de l’Union européenne, Stefano Dejak.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.