Maroc : à quand une « le droit à la nationalité » pour les maris étrangers !

La fin du mois passé (mai) a été marquée par une proposition de loi visant un article du code de la nationalité qui devrait être modifié et présenté à la chambre des représentants du peuple pour approbation ou non. La proposition en question viserait à permettre à un ressortissant étranger marié à une marocaine d’obtenir la nationale du pays où est issue la mariée, soit la marocaine.

Cette proposition est dictée par le fait qu’au niveau de ce pays, et comme c’est aussi le cas dans d’autres pays, notamment « Arabes », on estime que le code de la nationalité existant déjà serait injuste envers les femmes. Ce qui fait que dans ces pays, la femme mariée à un étranger ne peut toujours pas lui transmettre sa nationalité.

Un droit qui est réservé seulement à l’homme, notamment au Maroc. Notons que la loi actuelle interdit donc aux femmes marocaines qui seraient mariées à des étrangers de leur attribuer la nationalité marocaine. C’est ce que stipule l’article 10 du code de la nationalité, ou c’est écrit noir sur blanc que seule la femme étrangère qui a épousé un Marocain peut, après une résidence habituelle et régulière au Maroc du ménage depuis 5 ans, souscrire une déclaration adressée au ministre de la justice, en vue d’acquérir la nationalité marocaine.

Soulignons que la dernière annonce a été faite par une députée du parti de la justice et du développement, qui aurait déclaré sur sa page facebook avoir transmis et ce au nom de son parti un projet de loi visant à modifier l’article 10 en question. On annonce que le premier texte a été discriminatoire à l’égard des femmes et qu’une proposition a été déjà faite en 2017, mais sans aucune suite.

Ce qui est à signaler, c’est que l’une des revendications des associations féminines existantes aux Maroc reste la « naturalisation des conjoints étrangers ». Normal, surtout que ces associations luttent pour l’égalité entre l’homme et la femme.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.