Togo: vers un renforcement du contrôle du permis de construire

79 total views, 1 views today

Suite à l’effondrement d’un pan d’un immeuble situé dans les alentours du grand marché Adawlato de Lomé occasionnant trois (3) morts et dix huit blessés le 1er juin 2018 dernier, le gouvernement veut réorganiser le secteur des travaux publics.

Désormais, les permis de construire feront davantage objet de contrôle strict. Cette décision est contenu dans un communiqué sanctionnant le Conseil des ministres, tenu mercredi à Lomé.

Le ministre des infrastructures et des transports faisant part au conseil de l’analyse des informations fournies par les professionnels de génie civil sur cette situation, affirme que « des mesures rigoureuses et appropriées relatives au contrôle de permis de construire seront intensifiées afin de mieux garantir la sécurité de nos populations ».

L’opinion a salué cette décision mais estime que le gouvernement après ses enquêtes peut situer les responsabilités.

« Pour ce qui concerne cet événement malheureux qui a affecté plus d’un, le gouvernement ne doit pas passer pas pondre un simple communiqué. Il doit diligenter une enquête et situer les responsabilités. Nous nous posons des questions sur la qualité des travaux. Je peux vous assurer que l’immeuble là n’est pas le seul à Adawlato qui a une qualité douteuse. Aujourd’hui, c’est une bonne chose que le gouvernement décide enfin de réguler le secteur des travaux  publics et nous prions vivement que cette décision ne reste pas là où elle est prise ou sur le papier », a souhaité un technicien des BTP qui requiert l’anonymat.

Il  faut souligner que depuis vendredi 06 Octobre 2017, le Ministre Fiatuwo Kwadjo Sessenou, de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de Vie du Togo, a lancé officiellement l’automatisation de la délivrance du permis de construire au Togo.

Un permis de construire peut désormais s’obtenir en 30 jours alors qu’au paravent l’attente pouvait durer de 200 à 300 jours. Son coût est aujourd’hui à 30.000 FCFA selon la taille du bâtiment alors qu’il fallait débourser 300.000 FCFA.

L’automatisation de la demande de permis de construire est un outil mis à la disposition des architectes. Et dans ce cas, pour gagner en temps et en efficacité, l’architecte a désormais la possibilité d’envoyer directement depuis son cabinet le dossier de demande de permis de construire.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.