Afrique du Sud: des drones pour éviter la corruption sur les chantiers

En Afrique du Sud, la corruption sur les chantiers de construction est un phénomène qu’on ne cache plus. Pour réussir à mettre fin à ce phénomène, le gouvernement utilise désormais des drones sur les chantiers de construction surtout à Johannesburg.

L’idée géniale vient du département de développement des infrastructures de la province de Gauteng qui a déjà lancé une flotte de drones à cet effet.  Ces drones seront utilisés dans des projets de construction de moniteurs, y compris ceux de Johannesburg et des environs.

Si le premier drone a décollé en mai dernier, c’est un vaste programme qui va se suivre pour essayer de couvrir les attentes. Les premiers responsables du département restent ambitieux avec l’idée de couvrir les 340 projets du gouvernement provincial qui devraient être terminés au cours des trois prochaines années. Pour l’ensemble de ces projets, c’est la somme colossale de 4,5 milliards de rands (près de 360 ​​millions de dollars) qui a été dépensée. De grosses dépenses qui imposent donc de l’attention et de la surveillance pour une meilleure utilisation.

Dans leur mission, les drones ont d’abord un aspect dissuasif. Les travailleurs sud-africains de la construction qui envisagent d’exagérer les fournitures ou de bafouer les règlements de sécurité se savent désormais observés depuis le ciel. Au-delà, il s’agit surtout de contrôler la qualité du travail et de s’assurer que les projets respectent leurs calendriers.

Pour des observateurs, c’est surtout un aspect dissuasif sinon des pratiques de corruptions risquent de se poursuivre dans la cachette. L’exemple de l’un des plus grands scandales de corruption en Afrique du Sud a impliqué la construction des sites de la Coupe du monde 2010. Les manigances dans les coulisses ne pouvaient même pas être vues par ces drones s’ils existaient déjà.

Les nouvelles technologies et particulièrement les drones en Afrique du Sud viennent donc soutenir les efforts humaines pour éliminer la corruption.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.