eMsika: une startup pour alimenter l’Afrique en intrants agricoles

216 total views, 3 views today

La distribution des intrants agricoles est le plus souvent assez difficile dans certains pays africains. C’est pour répondre à cette insuffisance qu’une start-up a vu le jour en Zambie. eMsika, c’est son nom. Elle voudrait aider les agriculteurs à trouver, acheter et recevoir des intrants agricoles de manière rapide, fiable et pratique. Autre ambition, c’est également permettre à ces agriculteurs d’accéder aux marchés pour leurs produits.

Lancé en 2016, eMsika se présente comme un grand magasin de commerce électronique au service des  agriculteurs. Il a réussi à repertorier un grand nombre de produits, plus de 300 dans 10 différentes catégories d’intrants agricoles.

La startup permet à ses clients de s’approvisionner en intrants et même de contacter les fournisseurs dans leur langue locale. En seulement deux ans, elle a connu une croissance fulgurante. Alors qu’elle avait été lancée avec des fonds externes, eMsika roule désormais sur ses propres revenus et poursuit son expansion à l’extérieur de la Zambie, dans des pays comme le Zimbabwe, la RDC, la Namibie ou encore le Mozambique.

Au delà de cette réussite en Zambie et dans ces pays proches, le nouvel objectif d’eMsika est de s’étendre à travers le continent entier. Afin d’atteindre cet objectif, les promoteurs ont réussi à établir des partenariats avec des entreprises et des organisations locales de premier plan. « Nous avons six fournisseurs dans différents secteurs agricoles, y compris l’élevage, la volaille et l’horticulture, plus une base de données de 500 agriculteurs et 200 000 des affiliés », indique Gilbert Mwale, directeur général de la startup.

L’ambition reste très grand et plusieurs paramètres entrent en jeu pour garantir une meilleur réussite. Voila pourquoi continuent d’innover et d’apporter des retouches à leur plateforme. Ils ont récemment introduit des fonctionnalités de commerce mobile qui complètent l’utilisation du site Web. Cette fonctionnalité vient répondre à une réalité sur le terrain : l’absence de l’internet dans certaines zones. Sans la connexion, ces clients, pourront continuer par bénéficier de ses services.

Un centre d’appels a été également mis en place pour les agriculteurs qui veulent beaucoup plus d’informations sur certains produits avant de les acheter. A cet effet, ceux qui vivent dans des régions éloignées ont les mêmes possibilités que ceux des zones urbaines d’obtenir des intrants agricoles auprès des fournisseurs de leur choix, comme s’ils étaient juste à côté.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.